Retour d'expérience sur l'épisode caniculaire et la sécheresse 2019

Date de remise :

Auteur(s) moral(aux) : Conseil général de l'Environnement et du Développement durable - Conseil général de l'Alimentation, de l'Agriculture et des Espaces ruraux

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Deux épisodes caniculaires fin juin et fin juillet 2019, cumulés à une vague de sécheresse particulièrement longue et affectant 85 % du territoire, ont conduit à diligenter une mission de retour d'expérience sur ces phénomènes climatiques. La sécheresse des sols en 2019, qui vient à la suite d'événements similaires ayant eu lieu les quatre années précédentes, a atteint un record historique au mois de septembre.

Le principal impact a été les coupures des routes et autoroutes suite à des incendies. La sécheresse associée aux fortes températures a par contre amplifié des désordres, le plus souvent liés au gonflement retrait argile sur le réseau mal conçu ou mal réalisé de certaines collectivités.

La mission propose de développer les analyses de vulnérabilité et de poursuivre la recherche de formulation des enrobés et de caractéristiques des bitumes pouvant à la fois résister au froid et au grand chaud, et de développer des expérimentations à grande échelle de chaussées de couleur claire avec des liants colorés. Le réseau ferroviaire national a connu trois types principaux d'incidents du fait des températures exceptionnelles : défaut d'installations, essentiellement sur la traction électrique, incendies et pannes de matériel. La RATP a dû appliquer pour la première fois, fin juillet 2019, des ralentissements pour protéger la partie aérienne de son réseau RER, métros et tramways. La mission recommande de rendre obligatoire la climatisation du poste de conduite des cabines d'autobus, à l'occasion des renouvellements de parcs, que la SNCF étudie la différenciation selon les grandes régions climatiques de l'adaptation de la température de neutralisation de pose des longs rails soudés à l'occasion de chaque régénération de voie ainsi que les modalités de surveillance et maintenance. Elle recommande que la RATP continue à instrumentaliser le réseau ferroviaire aérien pour mesurer les défaillances en temps réel pour pouvoir mettre en place une réponse graduée de mesures de prévention (ralentissement). Aucune augmentation d'incidents n'a été signalée sur la stabilité du réseau de distribution des eaux potables et usées. La situation 2019 a été la plus défavorable jamais observée fin août depuis la mise en place du réseau Onde (huit années) qui mesure les assecs.

La mission rappelle l'importance des mesures intégrées dans la Loi d'orientation des mobilités en faveur de voies navigables de France (VNF) pour optimiser les réserves en eau, les conditions de navigation, et minimiser les pertes. En ce qui concerne les milieux aquatiques, la récurrence des épisodes de sécheresse (2017-2019) a pour effet de modifier l'ensemble du cortège faunistique et floristique, avec une disparition des espèces autochtones les plus sensibles au profit d'espèces tolérantes ubiquistes. Concernant les milieux forestiers, la mission recommande de conforter les outils actuels de suivi des crises sanitaires avec son réseau de suivi sur le terrain, d'engager un suivi cartographique LIDAR haute définition des mortalités des boisements et de développer un outil de télédétection commun avec d'autres pays européens concernés.

En termes de risque incendiaire, les surfaces brûlées ont été divisées par trois depuis 1995 mais sont susceptibles de connaître une inflexion nouvelle du fait du changement climatique (allongement de la période de risque de feux). La mission recommande la mise en oeuvre d'une initiative forte en matière de reboisement, afin de maintenir et développer le capital productif de la forêt française et le stockage du carbone dans l'objectif d'atteindre les objectifs 2050 de neutralité des émissions de gaz à effet de serre (GES). S'il n'y a pas de suivi mettant en évidence un impact des canicules et de la sécheresse sur les espèces faunistiques ou floristiques des milieux bocagers, il a été observé qu'ils ont joué un rôle atténuateur vis-à-vis des épisodes extrêmes 2019, à l'égard de la faune (domestique ou sauvage) et des milieux environnants. La mission propose de conforter et de pérenniser le dispositif national de suivi des bocages en garantissant ses financements et en renforçant ses partenariats scientifiques. Elle préconise un tableau de bord de suivi des effets d'un épisode caniculaire composé d'une quinzaine d'indicateurs.

Revenir à la navigation

Sommaire

Résumé
Liste des recommandations
Introduction

1. La spécificité de l’épisode caniculaire et de la sécheresse 2019

1.1. La canicule
1.1.1. La France a connu deux épisodes de canicules au cours de l’été 2019
1.1.2. Les canicules de 2019 ont été d’une intensité exceptionnelle

1.2. La sécheresse
1.2.1. La sécheresse 2019 a des origines météorologiques
1.2.2. La sécheresse des sols a atteint un record historique en septembre 2019

1.3. Les épisodes caniculaires en climat futur

1.4. Conclusion

2. Impact sur le bâti

3. Les activités de réseau

3.1. Infrastructures et services de transport
3.1.1. Quelques désordres ponctuels principalement sur le réseau routier des collectivités et pas d’impact recensé sur la circulation routière
3.1.2. Infrastructures et trafic portuaires : quelques impacts très ponctuels
3.1.3. Le transport ferroviaire (SNCF) : une régularité lourdement affectée mais une production des services qui semble assez résiliente
3.1.4. RATP : les infrastructures et le matériel roulant ont bien résisté, avec un fort impact sur le service et le confort des salariés et voyageurs
3.1.5. Réseau et services de transport urbain de province : un impact sur le nombre d’incidents, le confort des voyageurs et les agents de conduite des bus non climatisés
3.1.6. Transport collectif : réflexions menées, recommandations et indicateurs
3.1.7. Aucun effet visible sur le trafic aérien, quelques impacts très ponctuels sur les infrastructures aéroportuaires
3.1.8. Plus de la moitié des canaux gérés par VNF ont fait l’objet de restriction ou d’arrêt de la navigation en 2019 pour insuffisance d’eau

3.2. Le réseau de distribution d’énergie électrique
3.2.1. La consommation de la climatisation est bien plus faible que celle du chauffage
3.2.2. La canicule a dégradé la disponibilité du parc de production déjà réduite en été
3.2.3. Les canicules n’ont pas entraîné de difficultés à assurer l’équilibre offre-demande
3.2.4. Les réseaux de transport et de distribution ont été résilients

3.3. Réseaux de distribution des eaux potables et usées

3.4. Impact sur la production industrielle

4. Biodiversité, milieux et espèces

4.1. Milieux aquatiques : cours d’eau, milieux humides, tourbières, ripisylves
4.1.1. Les milieux aquatiques ont été perturbés par la sécheresse
4.1.2. Milieux aquatiques : propositions d’actions
4.1.3. Les milieux aquatiques doivent être suivis avec plus d’attention

4.2. Milieux forestiers
4.2.1. Constats et effets, une « tempête silencieuse » probable
4.2.2. Pour la gestion forestière, constat qui n’est pas une lapalissade, 2019 vient après 2018
4.2.3. Les feux de forêt
4.2.4. Mobiliser le potentiel d’atténuation joué par les forêts et prendre en compte les services écosystémiques rendus

4.3. Milieux bocagers, linéaires de haies, pré-vergers
4.3.1. Le dispositif national de suivi des milieux bocagers doit être pérennisé et conforté
4.3.2. Restaurer et profiter de la multifonctionnalité des espaces bocagers pour réduire l’impact et atténuer les effets des épisodes climatiques intense

4.4. Tour d’horizon des espèces affectées
4.4.1. Les impacts des épisodes caniculaires et de sécheresse 2019 sur les espèces
4.4.2. Les espèces affectées : recommandations

5. Des indicateurs pour juger de l’impact des actions menées lors de prochains événements climatiques similaires

Conclusion
Annexes

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 137 pages

Édité par : Ministère de la transition écologique et solidaire : Ministère de l'agriculture et de l'alimentation

Revenir à la navigation