La stratégie française auprès des banques et fonds multilatéraux

Auteur(s) moral(aux) : Conseil national du Développement et de la Solidarité internationale

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Date de remise :

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Le présent rapport constitue la restitution du groupe de travail « Banques et fonds multilatéraux » mis en place au sein du Conseil national du développement et de la solidarité internationale (CNDSI).

Les travaux portent sur l’articulation entre la stratégie de la France en matière de coopération au développement et les contributions qu’elle apporte aux banques et fonds multilatéraux. Le rapport formule huit recommandations visant à favoriser la lisibilité et le suivi des objectifs stratégiques ainsi que la pleine participation des acteurs locaux et régionaux aux actions menées et financées dans le cadre des banques et fonds multilatéraux.

Revenir à la navigation

Sommaire

Chapitre 1 - Aide bilatérale et aide multilatérale dans le système français

1.1 La doctrine française
1.2 La sélectivité et l’évaluation
1.3 Le questionnement envers le multilatéral
1.4 L’aide dans la tourmente et le doute
1.5 Une inflexion en faveur du bilatéral ?
1.6 La France et les fonds multilatéraux
1.7 Méthode de travail
1.8 Les limites de l’exercice

Chapitre 2 - Examen du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (FMSTP)

2.1 Les données
2.2 La réponse du FMSTP
2.3 La contribution française au FMSTP
2.4 L’Initiative 5 %
2.5 Évaluation autour du carré pertinence/efficience/transparence/influence
2.6 Points de vigilance sur le FMSTP

Chapitre 3 - Examen du Fonds vert pour le climat (FVC)

3.1 Les données
3.2 La pluralité des réponses par la finance climat
3.3 La réponse du FVC
3.4 Remarques et réponses
3.5 Évaluation autour du carré pertinence/efficience/transparence/influence
3.6 Points de vigilance sur le FVC

Chapitre 4 - Examen de l’Association internationale de développement (AID)

4.1 Les données
4.2 La contribution française à l’AID
4.3 Avantages, critiques et réponses
4.4 Évaluation autour du carré pertinence/efficience/transparence/influence
4.5 Points de vigilance sur la politique française envers l’AID

Chapitre 5 - Examen du Fonds africain de développement (FAD)

5.1 Les données
5.2 La contribution française au FAD
5.3 Avantages, critiques et réponses
5.4 Évaluation autour du carré pertinence/efficience/transparence/influence
5.5 Points de vigilance sur le FAD

Chapitre 6 - Huit recommandations du groupe de travail

6.1 Améliorer et densifier la communication autour des fonds et banques multilatéraux : le groupe permanent « multilatéral » CNDSI
6.2 Inscrire les contributions françaises dans une stratégie d’influence : créer l’équipe France
6.3 Mieux connaître l’action de la France et de ses acteurs : le tableau de bord des opérateurs français
6.4 Contribuer au renforcement des capacités locales par une assistance technique dédiée :
le 5 % multilatéral
6.5 Améliorer la cohérence avec les autres interventions multi et bilatérales dans le même domaine : le cadre stratégique thématique
6.6 Améliorer l’efficacité des représentations à l’étranger : l’inclusion du multi dans le conseil de développement local
6.7 Renforcer la redevabilité : introduire le multi dans l’évaluation de la commission indépendante
6.8 Imposer les règles en matière de diversité linguistique, notamment en faveur du français : jouer la carte francophone


Sources consultées
Sigles et abréviations
Figures
Encadrés
Tableaux

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 64 pages

Édité par : Ministère de l’Europe et des affaires étrangères

Revenir à la navigation