Analyse statistique des données issues des rapports d’activité des établissements et services médico-sociaux pour personnes avec maladies neuro-dégénératives – Activité 2018

Auteur(s) moral(aux) : Caisse nationale de Solidarité pour l'Autonomie - Direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Un plan « Maladies neurodégénératives » pour la période 2014-2019 a été élaboré pour faire face au défi lié à l’augmentation du nombre de personnes concernées par des maladies neurodégénératives : la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées, la maladie de Parkinson et la sclérose en plaques. Au lancement du plan, plus d’un million de personnes étaient concernées par une de ces maladies. Ce plan est organisé autour de quatre axes stratégiques :

  • 1. Soigner et accompagner tout au long de la vie et sur l’ensemble du territoire.
  • 2. Favoriser l’adaptation de la société aux enjeux des maladies neurodégénératives et atténuer les conséquences personnelles et sociales sur la vie quotidienne.
  • 3. Développer et coordonner la recherche sur les maladies neurodégénératives.
  • 4. Faire de la gouvernance du plan un véritable outil d’innovation, de pilotage des politiques publiques et de la démocratie en santé.

Afin de se doter d’éléments d’évaluation des actions menées dans le cadre de ce plan, il est également enrichi de mesures allant dans ce sens. Il est ainsi prévu de poursuivre les enquêtes annuelles d’activité des établissements médico-sociaux concernés.
En 2019, une nouvelle enquête a été lancée, étendue aux établissements proposant également des plateformes d’accompagnement et de répit, et portant sur l’activité de l’année 2018. La mise en oeuvre de cette étude se fait dans le cadre d’une convention spécifique passée entre la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et la Drees. Le recueil d’information, commencé au printemps 2019, s’est poursuivi jusqu’à la mi-août 2019.
L’objectif de cette analyse est de fournir, pour chacun des dispositifs ciblés, des éléments sur le maillage du territoire par ces dispositifs et sur la réalité de leur activité, afin d’en améliorer le fonctionnement. Elle doit contribuer à favoriser la mise en oeuvre des politiques médico-sociales.

Revenir à la navigation

Sommaire

1. CONTEXTE ET OBJECTIF DE L’ÉTUDE

2. MÉTHODOLOGIE

2.1. Méthodologie de l’enquête

2.2. Corrections des bases de données
2.2.1. Corrections des erreurs de saisie et identification des structures
2.2.2. Complétude des bases de données

2.3. Méthodes statistiques

3. LES UNITÉS D’ACCUEIL DE JOUR (AJ) POUR PERSONNES ÂGÉES

3.1. Couverture territoriale des unités d’accueil de jour

3.2. Profil des unités d’accueil de jour
3.2.1. Statut des structures d’accueil
3.2.2. Année d’ouverture des AJ
3.2.3. Capacité d’accueil des unités d’AJ
3.2.4. Locaux des unités d’AJ et itinérance
3.2.5. Projet d’établissement spécifique
3.2.6. Les missions de l’AJ
3.2.7. Partenariats avec l’AJ

3.3. Activités des unités d’accueil de jour
3.3.1. Plage d’ouverture
3.3.2. Personnel dédié aux usagers de l’AJ
3.3.3. Organisation des transports
3.3.4. Liste d’attente
3.3.5. Bénéficiaires et fréquentation
3.3.6. Taux d’occupation moyen
3.3.7. Activités à destination des aidants

3.4. Financements et coûts
3.4.1. Tarifs journaliers
3.4.2. Dotations financières

3.5. Communication autour de l’accueil de jour

3.6. Les difficultés rencontrées au sein de l’accueil de jour

3.7. Typologie des accueils de jour : analyse des profils
3.7.1. Méthode et limites
3.7.2. Typologie de l’ensemble des accueils de jour
3.7.3. Typologie des accueils de jour en établissements non spécialisés

4. LES UNITÉS D’HÉBERGEMENT TEMPORAIRE (HT) POUR PERSONNES ÂGÉES

4.1. Couverture territoriale des unités d’hébergement temporaire

4.2. Profil des unités d’hébergement temporaire
4.2.1. Statut des structures d’accueil
4.2.2. Année d’ouverture des HT
4.2.3. Capacité d’accueil des unités d’HT
4.2.4. Projet d’établissement spécifique
4.2.5. Partenariats

4.3. Activité des unités d’hébergement temporaire
4.3.1. Nombre de jours d’ouverture
4.3.2. Bénéficiaires et fréquentation
4.3.3. Taux d’occupation moyen
4.3.4. Liste d’attente
4.3.5. Entrée en hébergement temporaire
4.3.6. Les sorties d’hébergement temporaire

4.4. Financements et coûts
4.4.1. Tarifs journaliers
4.4.2. Dotations financières

4.5. Communication autour de l’hébergement temporaire

4.6. Difficultés rencontrées au sein de l’hébergement temporaire

4.7. Typologie des hébergements temporaires : analyse des profils
4.7.1. Méthode et limites
4.7.2. Typologie des hébergements temporaires

5. LES PÔLES D'ACTIVITÉS ET DE SOINS ADAPTÉS (PASA)

5.1. Couverture territoriale des PASA

5.2. Profil des pôles d’activités et de soins adaptés
5.2.1. Structure porteuse
5.2.2. Date d’ouverture
5.2.3. Places installées

5.3. Activité des pôles d’activités et de soins adaptés
5.3.1. Liste d’attente
5.3.2. Résidents pris en charge
5.3.3. Diagnostics posés et traitements reçus
5.3.4. Test Mini Mental State Examination (MMSE)
5.3.5. Inventaire Neuropsychiatrique (NPI-ES)

5.4. Fonctionnement des pôles d’activités et de soins adaptés
5.4.1. Locaux des PASA
5.4.2. Jours d’ouverture
5.4.3. Environnement des PASA
5.4.4. Activités en PASA
5.4.5. Sorties des PASA
5.4.6. Ressources en personnel

5.5. Financements des PASA

5.6. Typologie des PASA : analyse des profils
5.6.1. Méthode et limites
5.6.2. Typologie des PASA

6. LES UNITÉS D’HÉBERGEMENT RENFORCÉES (UHR) POUR PERSONNES ÂGÉES

6.1. Couverture territoriale des UHR

6.2. Profil des unités d’hébergement renforcées

6.2.1. Structure porteuse
6.2.2. Date d’ouverture
6.2.3. Places installées

6.3. Activité des unités d’hébergement renforcées
6.3.1. Liste d’attente
6.3.2. Résidents pris en charge
6.3.3. Diagnostics posés et traitements reçus
6.3.4. Test Mini Mental State Examination (MMSE)
6.3.5.Inventaire Neuropsychiatrique (NPI-ES)

6.4. Fonctionnement des unités d’hébergement temporaires
6.4.1. Locaux des UHR
6.4.2. Environnement des UHR
6.4.3. Activités en UHR
6.4.4. Sorties des UHR
6.4.5. Ressources en personnel
6.4.6. Partenariat avec l’UHR

6.5. Financements des UHR

7. LES ÉQUIPES SPÉCIALISÉES ALZHEIMER (ESA)

7.1. Couverture territoriale des ESA

7.2. Profil des équipes spécialisées Alzheimer
7.2.1. Structures porteuses des ESA
7.2.2. Année d’ouverture des ESA

7.3. Activité des équipes spécialisées Alzheimer
7.3.1. Nombre de jours d’ouverture
7.3.2. Liste d’attente
7.3.3. Bénéficiaires
7.3.4. Diagnostics motivant la demande
7.3.5. core au Mini Mental State Examination et niveau de dépendance
7.3.6. Nombre de séances
7.3.7. Objectif principal des séances
7.3.8. Fin de prise en charge
7.3.9. Aidants soutenus
7.3.10. Personnel de l’ESA

7.4. Financement et coûts

8. LES PLATEFORMES D’ACCOMPAGNEMENT ET DE RÉPIT (PFR)

8.1. Couverture territoriale des PFR

8.2. Profil des plateformes d’accompagnement et de répit
8.2.1. Statut des structures d’accueil
8.2.2. Date d’ouverture
8.2.3. Projet de service spécifique
8.2.4. Partenariat et communication sur le territoire

8.3. Activité des plateformes d’accompagnement et de répit
8.3.1. Plage d’ouverture
8.3.2. Ressources en personnel
8.3.3. Fréquentation et bénéficiaires
8.3.4. Activités en PFR

8.4. Financements des plateformes d’accompagnement et de répit

9. SYNTHÈSE

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 98 pages

Édité par : Ministère des solidarités et de la santé

Collection :

Revenir à la navigation