Présentation

Par lettre de commande du 24 juin 2022, le ministre de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire a demandé au Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER), de diligenter une mission « flash », suite aux épisodes de grêle des mois de mai et juin.
Les rapporteurs se sont rendus dans une trentaine d’exploitations touchées par les intempéries. A cette occasion ils ont échangé avec près de 300 acteurs. Aux visites de 12 départements, se sont rajoutés des échanges téléphoniques ou en visio-conférences avec les interlocuteurs d’autres départements sinistrés.
Il ressort des observations conduites sur le terrain et documentées par les Chambres d’Agriculture et les services de l’Etat :

  • des situations très disparates selon les départements et les exploitations, mais néanmoins un phénomène d’une rare violence obligeant les sinistrés et les pouvoirs publics à une grande réactivité pour sécuriser, mettre hors d’eau, limiter les pertes… ;
  • une grande variété de productions touchées avec des pertes pouvant atteindre les 100% pour l’année en cours et des dégâts susceptibles d’affecter les années suivantes et de se répercuter sur les autres acteurs de la filière et/ou du territoire ;
  • des conséquences notables sur le moral des agriculteurs, ceci d’autant plus que l’épisode a pu faire suite à d’autres aléas climatiques (gel, sécheresse…) et/ou concerner des exploitations fragiles sur le plan financier.

Trois problématiques transversales, communes à l’ensemble des situations rencontrées ont émergé lors des échanges :

  • la nécessité d’apporter aides psychologique et financière sur le court et le long terme à ceux qui en ont le plus besoin ;
  • la prise de conscience, face à la récurrence des aléas climatiques, de l’intérêt de se prémunir contre leur survenue par les recours à des équipements spécifiques et/ou à une assurance contre les risques climatiques ;
  • les inquiétudes quant à la capacité à honorer les contrats de vente à terme passés directement ou indirectement.

Au regard de l’ensemble de ces éléments, les rapporteurs formulent des recommandations directement opérationnelles, en mobilisant et fédérant tous les acteurs concernés au plan local, régional et national.

Revenir à la navigation

Sommaire

RESUME 
LISTE DES RECOMMANDATIONS

1. UNE MISSION FLASH SUITE AUX EPISODES DE GRELE DU PRINTEMPS 2022 

1.1. Un état des lieux et des recommandations 
1.2. Des visites de terrain et des échanges avec les acteurs 

2. DES DEGATS GEOGRAPHIQUEMENT CONCENTRES, D’AMPLEUR ET D’IMPACT VARIABLES SELON LES TERRITOIRES ET LES PRODUCTIONS 

2.1. De nombreux départements frappés par plusieurs épisodes de grêle en un mois
2.2. Des dégâts d’ampleur variable et parfois considérables 

2.2.1. Sur les cultures 
2.2.2. Sur l’élevage 

3. DES IMPACTS SOCIO-ECONOMIQUES FORTS

3.1. Sur les exploitations 
3.2. Sur les filières 
3.3. Sur les territoires 
3.4. Sur les personnes 

4. UNE EVALUATION DES DEGATS EN COURS ET DIFFICILE A CONSOLIDER

4.1. Les éléments recueillis par la mission
4.2. Les éléments de bilan communiqués par les DRAAF 
4.3. Les éléments de diagnostic fournis par les assureurs
4.4. Analyse croisée des différentes sources d’information 

5. DES REPONSES AUX EPISODES DE GRELE EXCEPTIONNELS DU PRINTEMPS 2022 

5.1. Les attentes formulées par les professionnels et les élus 
5.2. Les actions déjà engagées 
5.3. Les recommandations de la mission 

ANNEXES 
Annexe 1 : Lettre de mission 
Annexe 2 : Éléments recueillis par les DRAAF 
Annexe 3 : Éléments communiqués par l’assureur l’Etoile
Annexe 4 : Liste des personnes rencontrées ou contactées

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport officiel

Pagination : 43 pages

Édité par : Ministère de l'agriculture et de la souveraineté alimentaire

Collection :

Revenir à la navigation