L'industrie du recyclage en France : changer de dimension pour créer des emplois ?

Date de remise :

Auteur(s) moral(aux) : Conseil général de l'Environnement et du Développement durable Conseil général de l'économie, de l'industrie, de l'énergie et des technologies

Disponible en ligne au format :

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Le recyclage occupe en France moins de 30 000 personnes et son développement est contrarié par des facteurs en amont et en aval, la conjoncture de prix des matières favorable aux acheteurs, et l'importance des activités illégales. Le défi peut être relevé par une approche globale, estime le rapport. En amont, il faut décourager la mise en décharge et lancer avec le secteur BTP un plan d'action spécifique. Les filières REP doivent se voir assigner des objectifs de recyclage. L'éco-conception doit être prise en compte dans le soutien à la recherche et la sortie du statut de déchet doit être utilisée s'il y a une flexibilité économique et des créations d'emplois. En aval, les interdictions d'utilisation de matière recyclée doivent être exceptionnelles et son utilisation rendue obligatoire dans la commande. Il faut encourager l'information sur l'incorporation de matières recyclées, par les labels et par des normes de communication. Les éco-organismes doivent jouer un rôle dans l'incitation économique au recyclage de proximité, et l'Union européenne ne peut continuer à laisser partir des déchets sans s'inquiéter comment ils sont traités. Si l'on y ajoute l'effort de formation aux métiers du recyclage et une meilleure coopération industrielle entre grands groupes et PME, le rapport estime qu'on parviendra à faire bénéficier l'emploi français des gains de taille.

Revenir à la navigation

Fiche technique

Pagination : 94 pages

Revenir à la navigation