Rapport d'information déposé (...) par la commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire relatif à l'Ecole polytechnique

Auteur(s) moral(aux) : Assemblée nationale. Commission des Finances, de l'Économie générale et du Contrôle budgétaire

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Date de remise :

Temps de lecture > 30 minutes

Présentation

Sous tutelle du Ministère de la défense et du Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche, l'Ecole polytechnique est une école reposant à la fois sur un enseignement scientifique et technique pluridisciplinaire de haut niveau et sur une formation militaire ouverte sur la société. Le présent rapport se divise en quatre parties. La première rappelle la singularité de l'Ecole liée au caractère pluridisciplinaire des hautes formations scientifiques et techniques qu'elle dispense. La deuxième partie tente de réfléchir sur l'école qui s'est trouvée fragilisée dans son identité et sa mission (désengagement de l'Etat de la sphère scientifique et technique, contexte de la mondialisation de l'enseignement supérieur, participation de l'Ecole au projet de Paris-Saclay, etc.). La troisième partie revient sur les mesures prises par l'Ecole en réponse aux évolutions de l'environnement et aux critiques formulées à son encontre. Dans la quatrième partie du rapport, l'auteur se félicite que l'Ecole dispose désormais d'un contrat d'objectifs et de performance, tout en jugeant absolument nécessaire que l'Etat « engage un dialogue renouvelé avec l'Ecole afin de définir des solutions sur tous les points qui paraissent encore flous ».

Revenir à la navigation

Sommaire

SYNTHÈSE DU RAPPORT

INTRODUCTION
 

I. L’X, UNE ÉCOLE FRANÇAISE SINGULIÈRE D’EXCELLENCE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE

A. LA PLURIDISCIPLINARITÉ SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE

B. UNE FORMATION MILITAIRE OUVERTE SUR LA SOCIÉTÉ

C. UNE FORMATION PLUS QUE JAMAIS D’ACTUALITÉ
 
 

II. L’X FRAGILISÉE DANS SON IDENTITÉ ET SA MISSION

A. LE DÉSENGAGEMENT DE L’ÉTAT DE LA SPHÈRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE

1. L’État, acteur de la sphère scientifique et technique, n’est plus ce qu’il était

2. Une gestion anachronique trop longtemps tolérée par une tutelle défaillante

3. Un lien organique et financier avec la défense de plus en plus ténu

B. LA MONDIALISATION DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

C. UN RÉVÉLATEUR : LA CRISE DE LA PANTOUFLE

1. Une aberration issue de la réforme X2000

2. Quatre ans après son lancement, une réforme toujours inachevée

3. La crise de la pantoufle, la crise de trop ?
 

III. L’X TENTE DE RÉPONDRE SEULE AUX DÉFIS QUI LUI SONT POSÉS

A. LA DYNAMIQUE DE RÉFORME INTERNE DE L’X

B. L’ACCROISSEMENT DES RESSOURCES PROPRES : QUELLES CONTREPARTIES ?

C. FACE À LA MONDIALISATION, L’X SUBIT-ELLE OU CHOISIT-ELLE SON AVENIR ?
 

IV. L’ÉTAT DOIT ENTAMER UN NOUVEAU DIALOGUE AVEC L’X

A. QUE VEUT L’ÉTAT ? QU’APPORTE L’ÉCOLE À L’ÉTAT ?

B. LE LIEN AVEC LA DÉFENSE : AVEC QUEL LIANT ?

C. QUELLE PLACE POUR L’ÉTAT AU SEIN DE L’ÉCOLE ?
 
 

EXAMEN EN COMMISSION

ANNEXE N° 1 : LISTE ALPHABÉTIQUE DES PERSONNES AUDITIONNÉES

ANNEXE N° 2 : LISTE DES PERSONNES RENCONTRÉES LORS DU DÉPLACEMENT À L’ÉCOLE POLYTECHNIQUE, LE 12 FÉVRIER 2014

ANNEXE N° 3 : DONNÉES FINANCIÈRES SUR L’ÉCOLE POLYTECHNIQUE

ANNEXE N° 4 : DONNÉES SOCIALES SUR L’ÉCOLE POLYTECHNIQUE

Revenir à la navigation

Fiche technique

Autre titre : L'X dans l'inconnu

Type de document : Rapport officiel

Pagination : 60 pages

Édité par : Assemblée nationale

Collection :

Revenir à la navigation