Interview de M. Valéry Giscard d'Estaing, président de l'UDF, à France-Inter le 5 juin 1992, sur les conséquences du "non" danois au traité de Maastricht.

Résumé

Sujets abordés : les conséquences du "non" danois pour le processus de ratification du traité de Maastricht dans les pays de la CEE, pour la réforme constitutionnelle en cours en France (nécessité d'une clarification par une modification du traité) et par le maintien du Danemark dans la CEE-le principe d'un référendum sur le traité et la démocratisation des institutions (souhait que le Parlement européen soit plus représentatif des populations réelles et qu'il y ait une plus grande homogénéité des modes de scrutin pour les élections européennes)-le débat sur l'Europe au sein du RPR et la stratégie de l'opposition (perspective d'un changement d'équilibre au sein de l'opposition, après le référendum)-le débat sur la souveraineté nationale et une éventuelle renégociation du traité-le caractère libéral du traité de Maastricht-la participation de M. Giscard d'Estaing à une réunion sur l'Europe aux côtés de Mme Guigou à Sélestat.- 28 PAGES