Conseil des ministres du 17 juin 2020. Code de la sécurité intérieure.

Prononcé le

Intervenant(s) :

Thématique(s) :

Texte intégral

Le ministre de l'intérieur a présenté un projet de loi relatif à la prorogation des chapitres VI à X du titre II du livre II et de l'article L. 851-3 du code de la sécurité intérieure.

Ce projet de loi vise à proroger des dispositions législatives nécessaires à la prévention des actes de terrorisme dont le législateur avait autorisé la mise en oeuvre pour une durée limitée expirant le 31 décembre 2020.

Il s'agit, en premier lieu, des quatre premiers articles de la loi n° 2017-1510 du 30 octobre 2017 renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme, dont les dispositions ont permis de sortir de l'état d'urgence en dotant l'autorité de police administrative de pouvoirs spécifiques en matière de prévention d'actes de terrorisme.

Il s'agit, en second lieu, de l'article 25 de la loi n° 2015-912 du 24 juillet 2015 relative au renseignement ayant autorisé la mise en oeuvre pour une durée limitée, portée en dernier lieu au 31 décembre 2020, d'une technique de renseignement dite « algorithme » également destinée aux seuls besoins de la prévention du terrorisme.

Les mesures autorisées par ces dispositions sont essentielles alors que la menace terroriste est encore particulièrement prégnante sur le territoire national. Or les circonstances sanitaires exceptionnelles résultant de l'épidémie de covid-19 ont conduit à la suspension de toutes les réformes en cours et entraîné des travaux législatifs supplémentaires et ne rendent pas possible l'organisation d'un débat serein et complet sur ces questions.

Dans le délai ouvert par cette prorogation, un projet de loi viendra pérenniser ces dispositions mais également compléter ou modifier ces deux lois, afin de tenir compte des nécessaires évolutions induites par les besoins opérationnels.