Municipales 2020 : la recommandation du CSA sur les temps de parole des candidats

L'accès à la radio et à la télévision pour les candidats en période électorale est soumis au respect de certaines règles définies par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

2 minutes
Gros plan sur un microphone.
Un temps d'intervention équitable est fixé en fonction notamment de la représentativité des mouvements politiques lors des dernières élections. © zhu difeng - stock.adobe.com

Pour les élections municipales des 15 et 22 mars 2020, les règles qui encadrent les temps de parole à la radio et la télévision sont définies par une recommandation du CSA publiée au Journal officiel du 12 décembre 2019. Celle-ci complète une délibération du CSA du 4 janvier 2011 sur le principe de pluralisme politique dans les services de radio et de télévision en période électorale.

Présentation et accès équitable à l'antenne pour les candidats

À partir du 3 février 2020 et pendant les six semaines qui précèdent le scrutin, les radios et les télévisions doivent veiller à ce que les candidats et leurs soutiens aient à la fois une présentation et un accès équitables aux antennes. Ces règles s'appliquent à l'ensemble des services quel que soit leur mode de diffusion par tout procédé électronique.

Par ailleurs, quand il est question d'une circonscription électorale déterminée, les chaînes de télévision et les radios veillent à ce que les candidats ou les listes de candidats et leurs soutiens puissent bénéficier d'une présentation et d'un accès équitables à l'antenne.

Enfin, lorsqu'il s'agit de programmes locaux, la couverture de l'actualité doit prendre en compte les équilibres politiques locaux.

Un temps d'antenne en fonction de la représentativité des listes de candidats

Les services de radio et de télévision doivent assurer aux partis et groupements politiques un temps de parole équitable fixé en fonction de leur représentativité.

Cette représentativité est mesurée notamment en fonction :

  • des résultats obtenus lors du dernier renouvellement général des conseillers municipaux et aux plus récentes élections ;
  • des indications de sondages d'opinion ;
  • de la contribution des partis à l'animation du débat national.

Ces temps de parole sont comptabilisés par les médias qui les communiquent au CSA chaque semaine à partir du 17 février 2020. Le CSA les met ensuite en ligne sur son site web chaque semaine.