COVID-19 : les annonces du président de la République pour l'après confinement

Après quatre semaines de confinement, le président de la République s'est de nouveau adressé aux Français dans une intervention télévisée le 13 avril 2020. Il a notamment annoncé un "déconfinement" progressif à partir du 11 mai.

Temps de lecture  3 minutes

© stock.adobe.com

Après avoir salué les résultats obtenus dans la lutte contre le coronavirus et reconnu le manque de préparation de la France pour faire face à une telle crise sanitaire, le chef de l'État a annoncé les mesures suivantes :

  • prolongation des mesures de confinement jusqu'au lundi 11 mai ;
  • prolongation et renforcement des mesures de chômage partiel ;
  • augmentation et simplification des aides aux entreprises en plus du fonds de solidarité déjà en place ;
  • adoption d'un plan spécifique (aides et annulation de charges) pour des secteurs particulièrement touchés comme le tourisme, l'hôtellerie et la restauration, la culture et l'évènementiel ;
  • versement d'une aide exceptionnelle aux familles les plus modestes avec des enfants afin de leur permettre de faire face à leurs besoins essentiels ;
  • aide aux étudiants les plus précaires vivant loin de leurs familles.

À compter du 11 mai, un déconfinement progressif va être mis en oeuvre :

  • réouverture progressive des crèches, des écoles, des collèges et des lycées avec des aménagements particuliers pour la protection des enfants et des enseignants (réorganisation de l'espace dans les établissements scolaires, des emplois du temps...) ;
  • retour progressif au travail des salariés et réouverture des commerces selon des règles visant à protéger les salariés ;
  • maintien de la fermeture des lieux rassemblant du public, restaurants, cafés et hôtels, cinémas, théâtres, salles de spectacles et musées. Les grands festivals et événements avec un public nombreux ne pourront pas se tenir au moins jusqu'à la mi-juillet ;
  • maintien du confinement pour les personnes vulnérables (personnes âgées, personnes en situation de handicap sévère, personnes atteintes de maladies chroniques) ;
  • mise en place d'une organisation nouvelle avec une large utilisation de tests sur les personnes présentant des symptômes et l'isolement des personnes porteuses du coronavirus qui seront prises en charge et suivies par un médecin ;
  • organisation d'un débat parlementaire sur l'opportunité d'une application numérique dédiée à identifier les contacts avec des personnes contaminées ;
  • maintien de la fermeture des frontières avec les pays non-européens ;
  • accès, à compter du 11 mai, à des masques "grand public" pour toute la population. Pour certaines professions et dans certaines situations (transport en commun par exemple), le port du masque pourra devenir systématique.

Le gouvernement est chargé de présenter d'ici 15 jours le plan de l'après 11 mai et les détails d'organisation de la vie quotidienne.