Ségur de la santé : lancement des discussions sur l'hôpital

Hausse des salaires des soignants, organisation des soins... Le Ségur de la santé, vaste concertation lancée par le gouvernement autour des acteurs de la santé, doit aborder toutes les problématiques d'un système fortement éprouvé par la crise sanitaire liée à l'épidémie du COVID-19. Ses premières conclusions sont prévues pour la mi-juillet.

3 minutes
© moodboard - stock.adobe.com

Dans le cadre du lancement du Ségur de la santé le 25 mai 2020, le Premier ministre et le ministre des solidarités et de la santé ont ouvert une concertation avec environ 300 acteurs du monde de la santé : agences régionales de santé, assurance maladie, ordres professionnels, représentants des établissements et employeurs du secteur sanitaire et médico-social, syndicats hospitaliers, syndicats de praticiens et professions paramédicales libéraux, représentants des étudiants et jeunes médecins... Entourée de nombreux experts du système de santé, c'est Nicole Notat qui a pour mission de piloter ce Ségur de la santé.

Les quatre grands axes du Ségur de la santé

Déjà évoquées au cours d'une communication du ministre des solidarités et de la santé lors du Conseil des ministres du 20 mai 2020, ces concertations s'articulent autour de quatre axes majeurs de réflexion :

  • transformer les métiers de la santé et revaloriser ceux qui soignent (en France, les rémunérations des soignants sont parmi les plus faibles des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques) ;
  • définir une nouvelle politique d’investissement et de financement au service des soins (afin de favoriser l’émergence de logiques territoriales de prise en charge des patients et de revoir la doctrine capacitaire en vigueur pour prendre soin au mieux de tous les patients dans de bonnes conditions) ;
  • simplifier radicalement les organisations et le fonctionnement quotidien des équipes de façon à ce qu'elle puisse se recentrer sur le coeur de leur métier, le soin ;
  • fédérer les acteurs de la santé au niveau des territoires intégrant hôpital, médecine de ville et médico-social.

Le calendrier des discussions

Concernant la méthode et l'organisation du Ségur de la santé, les discussions doivent durer jusqu’à la fin du mois de juin 2020 avec :

  • dès le 26 mai, des concertations nationales à la fois autour des quatre grands axes définis mais aussi plus précisément autour des carrières et des rémunérations des soignants ;
  • à partir du 29 mai, des retours d’expérience dans les territoires avec, le cas échéant, le concours des ARS ;
  • début juin, l'ouverture d'une consultation en ligne devant permettre de recenser les témoignages des personnels de santé.

Par ailleurs, le Ségur de la santé prendra également en compte les travaux du Conseil économique, social et environnemental (CESE) qui a lancé une consultation citoyenne sur l’hôpital du 14 mai au 25 juin.

Les conclusions du Ségur de la santé et les prises de décisions sont attendues pour la mi-juillet 2020.