Rentrée universitaire 2020 : les nouvelles mesures pour les étudiants

Gel des frais d'inscription à l'université, revalorisation des bourses, repas à un euro… Le point sur les principales mesures qui s'appliquent à la rentrée 2020 pour les étudiants.

2 minutes
Etudiante dans une bibliothèque universitaire.
Les étudiants doivent s’acquitter de la contribution de vie étudiante et de campus (CVEC) lors de leur inscription dans un établissement d’enseignement supérieur (92 euros). © SolisImages - stock.adobe.com

Alors que les universités s’apprêtent à rouvrir leurs portes en septembre, le ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation vient de publier un guide "Préparer sa rentrée étudiante 2020-2021". Ce dernier a pour but d’informer les étudiants sur les différents dispositifs d’aides et d’accompagnement prévus cette année.

Des aides financières

Pour cette rentrée 2020, ont été décidés le gel des frais d’inscription à l’université et la revalorisation de 1,2% des bourses sur critères sociaux.


Autre dispositif mis en place à compter de septembre 2020, le repas à un euro dans les restaurants universitaires pour les étudiants boursiers (contre 3,30 euros actuellement pour les étudiants non boursiers).

Dans son guide, le ministère de l’enseignement supérieur rappelle que d’autres aides financières existent, telles que l’aide au mérite, l’aide à la mobilité Master pour les étudiants boursiers débutant un master dans une autre région académique, ou encore l’aide à la mobilité internationale pour les étudiants souhaitant partir étudier à l'étranger.

Un accompagnement dans la vie étudiante

Depuis la loi orientation et réussite des étudiants du 8 mars 2018, les étudiants doivent s’acquitter de la contribution de vie étudiante et de campus (CVEC) lors de leur inscription dans un établissement d’enseignement supérieur. Pour cette année universitaire 2020-2021, le coût de la CVEC s’élève à 92 euros (soit un euro de plus que l’année précédente). Les boursiers sont exonérés du paiement de cette contribution.

La CVEC doit notamment permettre de financer la mise en place des "périodes d’accueil renforcées" pour assurer aux bacheliers le meilleur passage possible dans le supérieur après une période quasiment dénuée de contact avec leurs enseignants.

Durant le confinement dû au coronavirus, les établissements ont déployé la CVEC pour financer des aides sociales (financières, alimentaires et de première nécessité) ainsi que des actions de lutte contre l’isolement numérique. Des services de téléconsultation ont également été mis en place afin de maintenir un accès aux soins pour les étudiants isolés. Entre le 17 mars et fin juin, ce sont plus de 18 millions d’euros qui ont été utilisés afin de soutenir les étudiants.