Transformation numérique de l'État : un canal d'accès aux services publics à renforcer

Le numérique est devenu le premier canal d'accès aux services publics. Dans le cadre du plan de relance, l'État va investir un milliard d'euros afin d'intensifier ses efforts de transformation numérique.

Temps de lecture  3 minutes

Drapeau français et code informatique.
La transformation numérique prévoit notamment le développement de la plateforme FranceConnect avec l'interconnexion à Pôle emploi et aux caisses d'allocations familiales courant 2021. © mehaniq41 - stock.adobe.com

Le 4 mars 2021, Amélie de Montchalin, la ministre de la transformation et de la fonction publiques, a présenté l'agenda des 400 jours pour accélérer la transformation numérique de l'État.

Cette évolution numérique repose sur trois publics cibles (usagers du service public, agents publics, acteurs de la démocratie) et trois enjeux majeurs :

  • la qualité du numérique public ;
  • l'ouverture et la transparence ;
  • la souveraineté et la sécurité.

Trois publics cibles

Concernant les usagers et les entreprises, les points d'améliorations annoncés portent sur :

  • la facilitation des démarches administratives ;
  • un meilleur partage des informations entre administrations ;
  • un accès au numérique pour tous, en particulier pour les personnes handicapées ;
  • la mise en place d'alternatives au numérique (téléphone, guichets...).

S'agissant de la sphère des agents publics, la ministre évoque une série d'actions comme :

  • la mise à disposition de meilleurs outils numériques ;
  • l'automatisation des tâches répétitives afin de libérer plus de temps pour le service auprès des usagers ;
  • un travail collaboratif favorisé et une plus grande autonomie des agents de terrain ;
  • une logique de confiance instaurée avec l'usager en limitant les formalités préalables ;
  • une protection renforcée contre les attaques informatiques ;
  • le stockage des données de l'État dans des centres de données européens.

Les acteurs de la démocratie

Pour les acteurs de la démocratie (associations, collectivités locales, etc.), il s'agit de mieux les accompagner dans la transformation numérique en agissant sur différents leviers, parmi lesquels  :

  • une action publique pilotée par territoire et par politique ;
  • une concertation et une participation citoyennes dans l'élaboration des politiques publiques ;
  • la promotion d'un numérique écoresponsable ;
  • l'ouverture des données publiques ;
  • une transparence renforcée afin d'enrichir le débat démocratique ;
  • le développement de logiciels libres afin de renforcer la souveraineté.

 

Trois chantiers essentiels

Les enjeux majeurs de cette transformation seront pris en compte au travers de trois chantiers :

  • le développement de la plateforme FranceConnect avec l'interconnexion à Pôle emploi et aux caisses d'allocations familiales (Caf) courant 2021 et la connexion avec les identités numériques européennes ;
  • un objectif avec 100% des démarches réalisables en ligne en 2022 (contre 75% actuellement) grâce au site demarches-simplifiees.fr ;
  • une amélioration de l'équipement des agents afin que 100% des agents exerçant des fonctions télétravaillables soient équipés.

Par ailleurs, trois projets phares seront mis en place sur la période 2021-2022 (ouverture des données pour une meilleure transparence, amélioration de la souveraineté grâce à un cloud d'État, réflexion sur le numérique public à l'horizon 2030).