Site classé des Jardins suspendus de Cohons. Rapport à la commission supérieure des sites, perspectives et paysages du 2 juillet 2020

Date de remise :

Auteur(s) : Dominique Michel

Auteur(s) moral(aux) : Conseil général de l'Environnement et du Développement durable

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

La commune de Cohons est située dans le département de la Haute-Marne, au sud de Langres. Une falaise abrupte de 15 mètres de hauteur domine le bourg et abrite des terrasses en pierre sèche qui forment le cadre des jardins suspendus. Du fait de son excellente exposition et de la présence de nombreuses sources, ce domaine acquis en 1780 par le receveur des finances de Langres lui permit, tout en produisant des primeurs, de profiter d’un parc et d’un jardin d’agrément. L’ensemble, qui couvre aujourd’hui 18 hectares, fut agrandi au fil du temps et aménagé avec des fabriques et belvédères de pierres en forme d’escargot. Le site proposé au classement, par ailleurs labellisé « jardin remarquable », a bénéficié ces dernières années de subventions des collectivités territoriales qui ont permis son ouverture au public. Le présent rapport propose de donner un avis favorable au classement sur les critères pittoresques et scientifiques.

Revenir à la navigation

Sommaire

1. Description du site des Jardins suspendus de Cohons

1.1 Le contexte géographique et géologique
1.2 Le contexte historique et règlementaire

2. Un témoignage précieux de l’art des jardins pittoresques dans la France rurale des 18ème et 19ème siècles

2.1 Histoire du site
2.2 Le site pittoresque et ludique des Jardins suspendus, aujourd’hui

3. Une reconnaissance pour les Jardins suspendus de Cohons

3.1. L’opportunité de protéger ce patrimoine remarquable
3.2. Le périmètre
3.3. La gestion du site

4. Enquête publique

5. Conclusion

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 9 pages

Édité par : Ministère de la transition écologique et solidaire

Revenir à la navigation