Approche population-centrée et partenariale en santé mentale : l'implication et le partenariat avec les usagers et la population dans la conception et le fonctionnement du système de santé comme leviers de transformation de notre système de santé mentale

Auteur(s) moral(aux) : Haut Conseil pour l'Avenir de l'Assurance Maladie

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

L’inclusion réelle des usagers aux processus de prévention et de soins est non seulement une exigence pour répondre à leurs attentes et besoins, mais également une condition indispensable de l’amélioration de la pertinence des recours et de la qualité du système de santé. La santé mentale fait partie des champs pour lesquels les approches patients-centrées et partenariales sont les plus décisives pour assurer le succès thérapeutique et pour lesquels les marges de progrès pour une meilleure intégration du patient à la co-construction de sa prise en charge sanitaire et sociale sont importantes.

Dans ce cadre, le secrétariat général du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM) a souhaité la réalisation d’une étude et d’un rapport sur la qualification d’une approche population centrée et partenariale en santé mentale. La méthodologie de l’étude a inclus outre une analyse de la littérature française et internationale, l’audition d’usagers des services de santé mentale ainsi que l’analyse précise de dispositifs existants. A partir de ce matériau très riche, le rapport propose des orientations et des méthodes pour une meilleure intégration de la population, des usagers et des patients dans la conception et le fonctionnement du système de santé, conçue comme moteur de transformation du système de santé :

  • au niveau de la population générale : par une meilleure information sur la santé mentale, les troubles, les ressources existantes ;
  • au niveau des personnes vivant avec un trouble psychique et leurs proches, pour favoriser leur autonomie et les impliquer comme partenaires des soins et accompagnements aux côtés des professionnels ;
  • au niveau des producteurs de soins et d’accompagnement et de l’organisation des services, par une réorientation du modèle de soins et des services visant à soutenir l’autonomie et la participation des personnes et à assurer des services de qualité fondés sur des données probantes ;
  • au niveau politique, de façon à véritablement co-construire une politique de santé mentale transversale, qui réponde aux besoins et attentes des personnes, tout en prenant en compte l’ensemble des domaines en lien avec la santé mentale ;
  • au niveau de la recherche, de l’évaluation et de la formation afin d’assurer la qualité des réponses apportées aux personnes concernées.
Revenir à la navigation

Sommaire

1 - INTRODUCTION

1.1 - Objectifs de l’étude
1.2 - Contexte général de l’étude
1.3 - L’approche partenariale ou « population-centrée » en santé recommandée au niveau international
1.4 - Définition d’une approche population-centrée/partenariale en santé retenue pour l’étude
1.5 - Les défis de l’approche population-centrée ou partenariale en santé mentale
1.6 - Spécificités liées au champ de la santé mentale à prendre en compte dans la qualification d’une approche population-centrée/partenariale en santé
1.7 - Périmètre et méthodologie de l’étude

2 - INFORMER, RENFORCER L’AUTONOMIE ET IMPLIQUER LES USAGER.E.S EN SANTÉ MENTALE ET LA POPULATION GÉNÉRALE

2.1 - Informer, autonomiser, impliquer la population générale
2.1.1 - Libérer la parole sur la santé mentale : informer et proposer des lieux, espaces d’écoute
2.1.2 - Promouvoir la santé mentale de la population générale, et prévenir l’émergence des troubles psychiques
2.1.3 - Intégrer l’éducation à la santé mentale dans la formation tout au long de la vie

2.2 - Favoriser l’autonomie et impliquer les personnes et les proches en tant que partenaires des soins et accompagnements
2.2.1 - Soutenir le pouvoir d’agir et impliquer les personnes vivant avec un trouble psychique en tant que partenaires des soins et accompagnements
2.2.2 - Reconnaitre, favoriser et soutenir l’implication des proches

3 - RÉORIENTER LE MODÈLE DE SOINS EN SANTÉ MENTALE VERS DES SOINS ET SERVICES CO-PRODUITS

3.1 - Service à rendre : Accéder au diagnostic, aux soins et accompagnements adaptés et de qualité de manière précoce
3.1.1 - Investir dans la promotion, la prévention, l’éducation à la santé mentale et la lutte contre la stigmatisation
3.1.2 - Intégrer les services de santé mentale dans le cadre communautaire, dans les soins et services de santé généraux, dans des lieux non stigmatisés
3.1.3 - Développer les dispositifs d’intervention précoce, notamment aux âges de transition, pour les populations à risque
3.1.4 - Accès à des soins spécialisés
3.1.5 - Exiger la qualité des soins et services de santé mentale

3.2 - Service à rendre : Soutenir l’autonomie et l’accès à une vie active et sociale choisie par la personne
3.2.1 - Orienter le modèle de soins en santé mentale vers le rétablissement des personnes
3.2.2 - Approche biopsychosociale des ressources et besoins de la personne
3.2.3 - Privilégier les soins et services ambulatoires, le soutien au domicile des personnes
3.2.4 - Reconnaître et mieux couvrir les besoins d’accompagnement des personnes vivant avec un trouble psychique
3.2.5 - Mettre en place les conditions permettant le plein exercice de la citoyenneté

4 - IMPLIQUER LES PERSONNES ET LES PROCHES DANS LE FONCTIONNEMENT, LA DÉFINITION DU SYSTÈME DE SANTÉ MENTALE

4.1 - Renforcer la gouvernance participative : de la représentation à la co-construction et au partenariat
4.2 - Impliquer les personnes dans l’évaluation de la qualité du système et des services de santé
4.3 - Impliquer les usager.e.s des services de santé mentale dans la formation des professionnel.le.s de la santé et du social
4.4 - Impliquer les usager.e.s des services de santé mentale dans la recherche

5 - RENFORCER LA RESPONSABILITÉ DES FOURNISSEURS DE SOINS

6 - CRÉER UN ENVIRONNEMENT FAVORABLE AU CHANGEMENT

6.1 - Une volonté politique forte : renforcer le leadership et la gestion pour le changement
6.2 - Enjeux de formation

7 - CONCLUSION

8 - ANNEXES

8.1 - Méthodologie de l’étude
8.1.1 - Analyse de la littérature
8.1.2 - Auditions et entretiens individuels avec les personnes concernées et différentes parties prenantes

8.2 - Liste des personnes auditionnées
Auditions de personnes concernées et proches
Auditions de professionnels

8.3 - Trame audition

8.4 - Cadre pour des services intégrés centrés sur la personne, OMS, 2015


8.5 - Éducation à la santé mentale : EKIP
8.5.1 - Niveau préscolaire et primaire
8.5.2 - Niveau secondaire

8.6 - Outils de supports à la prise de décision partagée développés par la SAMHSA
8.6.1 - Talk about it ! Shared decision making communication skills for providers and helpers
8.6.2 - Using your voice : TIPS for talking with your mental health provider

8.7 - Modèle de plan d’action sur la primauté de la personne

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 173 pages

Édité par : France Stratégie

Collection :

Revenir à la navigation