Présentation

Le système de santé à Mayotte, qui repose essentiellement sur le centre hospitalier de Mayotte (CHM), ses centres de référence et centres de consultation ou dispensaires, apparaît largement débordé au regard des besoins d'une population dans une situation de grande précarité et dont une part substantielle est en situation irrégulière. L'accès aux soins à Mayotte se borne ainsi souvent à gérer les urgences, sans pouvoir proposer une prise en charge et un suivi adéquats y compris pour des pathologies qui pourraient être traitées sur place.

Majoritairement captée par les maternités, l'activité hospitalière, ne permet pas aujourd'hui d'assurer correctement des soins programmés en chirurgie, souvent transférés à La Réunion. La situation d'hypertension continue que subit le système de soins de Mayotte doit recevoir une réponse cohérente, structurée et ambitieuse au service de la santé des Mahoraises et des Mahorais, à travers des actions de planification de l'offre de soins mais aussi d'adaptations législatives et réglementaires.

Revenir à la navigation

Sommaire

AVANT-PROPOS
LISTE DES PRINCIPALES PROPOSITIONS

I. UNE POPULATION JEUNE MAIS DES DÉTERMINANTS DE SANTÉ DÉFAVORABLES

A. UN PROFIL DE POPULATION JEUNE MAIS UNE MORTALITÉ INFANTILE ÉLEVÉE ET DES RISQUES IDENTIFIÉS SUR CERTAINES PATHOLOGIES

1. Un état de santé moins bon que dans l'Hexagone pour une population plus jeune
2. Un profil sanitaire entre celui d'un pays pauvre et celui d'un pays développé
3. Une population éloignée des soins
a) Un renoncement aux soins important
b) Un niveau de couverture maladie non aligné sur l'Hexagone
c) Un suivi et une prévention difficiles

B. UNE SITUATION SANITAIRE PARFOIS COMPARABLE À CELLE DE PAYS EN DÉVELOPPEMENT
1. Des conditions de vie extrêmement précaires à l'impact direct sur la santé de la population
2. Une action de l'agence régionale de santé en faveur d'un accès à l'eau potable : l'exemple des bornes fontaines

II. UNE OFFRE DE SOINS LOCALE QUI DEMEURE TRÈS EN DEÇÀ DES STANDARDS HEXAGONAUX

A. LE CENTRE HOSPITALIER DE MAYOTTE, ACTEUR QUASI EXCLUSIF DE L'OFFRE DE SOINS
1. Un acteur public quasi unique offreur de soins
2. Une offre hospitalière aux capacités globalement très inférieures au niveau hexagonal
3. Un financement encore nécessairement hors du droit commun
a) Des ressources en progression
b) Un mode de financement peu viable

4. Une offre privée limitée mais en développement

B. UNE MÉDECINE DE VILLE ENCORE EMBRYONNAIRE
1. Des professionnels libéraux encore peu nombreux et concentrés à Mamoudzou
a) Une démographie médicale faible
b) Un enjeu d'attractivité pour faire face à ce désert médical

2. Un exercice coordonné encore balbutiant

C. UNE ABSENCE DE PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES
1. Une permanence des soins reposant sur le CHM
2. La permanence des soins ambulatoires encore en projet

III. UN SYSTÈME DE SOINS EN SURCHAUFFE ET FORTEMENT DÉPENDANT DE LA RÉUNION

A. UNE ACTIVITÉ QUI DÉPASSE LES CAPACITÉS ET SE LIMITE LE PLUS SOUVENT AUX URGENCES ET À LA MATERNITÉ
1. Une activité de gynéco-obstétrique écrasante
a) Un nombre de naissances extrêmement dynamique géré par des maternités à bout de souffle
b) Une activité sur un mode dégradé qui doit être sécurisée juridiquement en attendant une sécurisation réelle par des moyens appropriés

2. Une offre publique sous forte tension
a) Une activité qui déborde les capacités et se limite de fait aux soins urgents
b) Des équipements de bon niveau pour un personnel investi mais en sous-effectif

3. Des enjeux de développement et de structuration de l'offre
a) Une structuration de filières de soins à soutenir
b) Une répartition plus claire des niveaux de recours au CHM ?
c) L'aller-vers, encore insuffisant

4. Des défis structurels qui grèvent une amélioration de l'offre de soins
a) Une pression migratoire déstabilisatrice
b) Une fracture du système de soins ?

B. UNE DÉPENDANCE FORTE AUX ÉTABLISSEMENTS DE LA RÉUNION ET AUX RENFORTS HEXAGONAUX

1. Une prise en charge des patients de Mayotte assurée pour une part importante par évacuations sanitaires
a) Un nombre important d'évacuations sanitaires vers La Réunion
b) Une prise en charge assurée essentiellement par le CHU de La Réunion
c) Une nécessité de documents stratégiques en partie communs
d) Hors champ, un recours de fait à La Réunion pour des patients qui le peuvent

2. Des coopérations efficaces établies entre les établissements des deux départements de l'océan Indien
a) Un partenariat permettant d'organiser une offre de soins complémentaire entre établissements
b) Un appui au moyen notamment de missions médicales

3. Des missions sanitaires dépêchées régulièrement de l'Hexagone

C. UNE PRISE EN CHARGE DES PERSONNES EN SITUATION IRRÉGULIÈRE QUI PÈSE SUR LES ÉTABLISSEMENTS
1. Une prise en charge des étrangers en situation irrégulière hors du dispositif d'AME
2. L'enjeu de la coopération régionale en santé

IV. LA STRUCTURATION SALVATRICE D'UNE AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ PROPRE AU DÉPARTEMENT

A. L'AUTONOMISATION DE L'ARS MAYOTTE, UN ENGAGEMENT DU PLAN DE 2018

B. UN CHOIX PERTINENT ET UNE MISE EN OEUVRE GLOBALEMENT FAVORABLE
1. Une visibilité accrue mais, surtout, une proximité efficace
2. Une réactivité face aux besoins
3. Une territorialisation de la politique de santé encore en cours

C. UNE DYNAMIQUE D'INVESTISSEMENT RENFORCÉE AU BÉNÉFICE DE L'AUTONOMISATION
1. Un accroissement substantiel des crédits du FIR
2. Des investissements toujours plus dirigés vers l'offre de soins elle-même
3. Des investissements structurants encore à venir

EXAMEN EN COMMISSION

LISTE DES PERSONNES ENTENDUES

Revenir à la navigation

Fiche technique

Autre titre : Mayotte : un système de soins en hypertension

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 82 pages

Édité par : Sénat

Collection : Les Rapports du Sénat

Revenir à la navigation