Salaire minimum interprofessionnel de croissance - Rapport du groupe d'experts - Novembre 2012

Auteur(s) moral(aux) : Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Conformément à la loi du 3 décembre 2008, le présent rapport vise à éclairer le gouvernement et la Commission nationale de la négociation collective (CNNC) sur la revalorisation annuelle légale du salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) qui prend effet le 1er janvier 2013. 

Revenir à la navigation

Sommaire

COMPOSITION DU GROUPE D’EXPERTS 

RÉSUMÉ ET PRÉCONISATIONS 

I. SALAIRE MINIMUM LÉGAL ET RÉMUNÉRATION DES TRAVAILLEURS

A. LES SALARIÉS RÉMUNÉRÉS SUR LA BASE DU SMIC 
1. Plus d’un salarié sur dix directement concerné par la revalorisation du SMIC fin 2011
2. Le profil des salariés au SMIC

B. L’ÉVENTAIL DES SALAIRES 
1. Tassement en bas de la distribution des salaires horaires entre 2002 et 2006
2. Nette réduction des inégalités salariales depuis 1970 
3. Une volatilité des revenus salariaux relativement forte pour les ouvriers et employés 

C. LE RÔLE DES GRILLES CONVENTIONNELLES DANS LA FIXATION DES SALAIRES EFFECTIFS

II. LE NIVEAU DE VIE DES SALARIÉS AU SMIC

A. DE NOMBREUX COMPLÉMENTS DE RÉMUNÉRATION
1. Les primes et majorations pour heures supplémentaires 
2. Des compléments qui peuvent contribuer à une rémunération horaire supérieure au SMIC

B. LE RÔLE DÉTERMINANT DU SYSTÈME FISCAL ET SOCIAL
1. La PPE et le RSA, soutiens essentiels à la croissance du revenu disponible entre 1999 et 2012
2. La part grandissante des transferts dans le revenu des travailleurs modestes 
3. Le pouvoir d’achat des travailleurs très peu sensible à une augmentation du SMIC

C. LE NIVEAU DE VIE DES SALARIÉS RÉMUNÉRÉS AU VOISINAGE DU SALAIRE MINIMUM
1. Le niveau de vie des salariés au SMIC après transferts et prélèvements
2. L’impact de la configuration familiale

D. LES CONDITIONS DE LOGEMENT DES SALARIÉS AU SMIC
1. Des conditions de logement légèrement moins bonnes que pour l’ensemble des salariés
2. La situation particulière de l’Ile-de-France 

III. LA SITUATION DU MARCHÉ DU TRAVAIL

A. L’ÉVOLUTION DE L’EMPLOI ET DES SALAIRES 
1. L’emploi à nouveau en recul
2. Augmentation du chômage depuis le printemps 2012
3. Ralentissement modéré des salaires

B. UNE ÉVOLUTION DU COÛT UNITAIRE DU TRAVAIL PRÉOCCUPANTE

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Avis

Pagination : 42 pages

Édité par : Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Collection :

Revenir à la navigation

mots-clés :