Présentation

La mortalité particulièrement élevée des abeilles et des pollinisateurs sauvages met en danger les productions agricoles, horticoles et fruitières dépendantes de ces insectes pollinisateurs. Ce phénomène, identifié depuis 1947 et en forte augmentation depuis une quinzaine d'années, s'intensifie et se généralise à l'ensemble de la planète. C'est dans ce contexte, et dans le cadre des travaux du Grenelle de l'Environnement préconisant un plan national afin de lutter contre ce phénomène, que le Premier ministre a confié à Martial Saddier, en janvier 2008, une mission d'étude sur la protection des abeilles et des pollinisateurs sauvages. L'auteur propose notamment d'organiser «une filière abeille ou apicole», en réaffirmant l'abeille comme une nouvelle filière animale (déclaration annuelle des ruches obligatoire à compter du 1er janvier 2010). Il recommande par ailleurs de créer une interprofession apicole ainsi qu'un « Institut technique et scientifique de l'abeille », organe chargé d'élaborer et d'analyser les programmes de recherche de la filière. L'auteur aborde les thématiques liées aux recherches techniques et scientifiques, dont le ciblage des principales maladies connues et la mise en place de programmes de recherches. Il présente enfin des préconisations pour endiguer ce phénomène de surmortalité : mesures spécifiques pour les pollinisateurs sauvages, identification des nouveaux parasites potentiels ennemis de l'abeille, de prédateurs tels que le frelon asiatique, mesures spécifiques liées aux produits issus de l'activité de l'abeille (miel, gelée royale).

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport officiel

Pagination : 64 pages

Collection :

Revenir à la navigation