Pour une nouvelle vision de l'innovation

Date de remise :

Auteur(s) moral(aux) : Ministère de l'Economie, de l'Industrie et de l'Emploi

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Dans le prolongement de son rapport remis en avril 2007 sur la mondialisation, Pascal Morand, en collaboration avec Delphine Manceau, a été chargé par la Ministre de l'économie, de l'industrie et de l'emploi, d'apporter une définition élargie de l'innovation, dans le contexte de crise économique mondiale. Sur la base d'entretiens avec des dirigeants d'entreprises et des experts, les auteurs adoptent une vision plus globale de l'innovation, souvent limitée à la recherche-développement et aux brevets. Ils définissent ainsi l'innovation comme étant le fruit d'un processus qui relève à la fois du développement et de la protection des technologies, de l'organisation, du marketing, du design, de la créativité, de la stratégie d'entreprise, de l'organisation, des politiques de recrutement, et de toutes les composantes du management. Compte tenu des performances jugées insuffisantes de la France en matière d'innovation, ils analysent les facteurs susceptibles de favoriser la capacité d'innovation des entreprises. Enfin, les auteurs étudient en quoi l'action publique au niveau français et européen peut stimuler cette capacité d'innovation en évoquant les mesures récentes les plus significatives et en établissant dix propositions.

Revenir à la navigation

Sommaire

 LETTRE DE MISSION
 REMERCIEMENTS
 SYNTHÈSE
INTRODUCTION

L’innovation vue par les entreprises

ENJEUX ET IDÉES REÇUES SUR L’INNOVATION

1. L’innovation, facteur-clé de la compétitivité des entreprises européennes
 
 2. La performance encore insuffisante des entreprises françaises en matière
 d’innovation
 
 3. Un sujet souvent appréhendé dans les politiques publiques par des champs
 connexes, la R&D ou l’entrepreneuriat

L’INNOVATION, UN OBJET MULTIPLE RÉSULTANT DE PROCESSUS COMPLEXES

1. L’innovation, un objet protéiforme
 
 2. L’innovation incrémentale et de rupture, un objet non dissociable dans les
 stratégies des entreprises et dans les politiques publiques
 
 3. L’importance de dissocier la capacité d’innovation des entreprises des
 ingrédients susceptibles de la stimuler
 
 4. Pour une autre mesure de la capacité d’innovation

DES PISTES D’ACTIONS PUBLIQUES POUR STIMULER LA CAPACITÉ D’INNOVATION DES ENTREPRISES

1. L’importance du discous public pour faire évoluer les mentalités
 
 2. La création d’un label valorisant les entreprises ayant mis en place des
 processus favorables à l’innovation
 
 3. Un achat public montrant l’exemple et valorisant l’innovation
 
 4. Une annexe comptable facultative valorisant les actifs immatériels, porteurs
 d’innovation
 
 5. L’affirmation de l’image française autour de l’innovation et de la création
 
 6. Des efforts d’exportation des normes européennes
 
 7. Une politique d’enseignement valorisant la créativité, la prise de risque, le
 développement de projets et la transversalité
 
 8. La mise en place du brevet communautaire
 
 9. Des procédures simplifiées facilitant les démarches des entreprises auprès
 des pouvoirs publics et des laboratoires de recherche publics
 
 10. La création d’un institut de la compétitivité et de l’innovation

CONCLUSION
 
 BIBLIOGRAPHIE
 
 ANNEXES

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport officiel

Pagination : 108 pages

Édité par : La Documentation française

Revenir à la navigation