Rapport d'information fait au nom de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication sur le projet de création d'un musée de l'Histoire de France

Auteur(s) : Catherine Dumas

Auteur(s) moral(aux) : Sénat. Commission de la culture, de l'éducation et de la communication

Présentation

Dans le cadre du projet de création d'un musée de l'histoire de France, plusieurs rapports ont été rendus public entre 2008 et 2010 : un premier rapport sur la création d'un « centre de recherche et de collections permanentes dédié à l'histoire civile et militaire de la France » (Hervé Lemoine - 2008), un deuxième consacré à la localisation du futur établissement (Jean-Pierre Rioux - 2009) et enfin un troisième dégageant des éléments de décision en vue de préfigurer cette nouvelle structure (Jean-François Hebert - 2010). Dans le prolongement de ces rapports, la commission de la culture du Sénat a confié à Mme Catherine Dumas le soin d'étudier le contenu des missions du futur établissement ainsi que les principes qui présideront à sa conception sur les plans technique, juridique et financier.

Revenir à la navigation

Sommaire

 SYNTHÈSE DES PROPOSITIONS DE LA COMMISSION
 
 INTRODUCTION

I. LES MUSÉES D’HISTOIRE ET DE SOCIÉTÉ EN FRANCE : UN RÉSEAU RICHE ET DENSE, MAIS MÉCONNU

A. UN RÉSEAU INSUFFISAMMENT STRUCTURÉ
 1. Les musées d’histoire en France : des établissements polymorphes en quête de visibilité
 2. La nécessité d’une vitrine au service d’une meilleure connaissance des collections historiques en France
 
B. LA CRISE DE L’ENSEIGNEMENT DE L’HISTOIRE
 1. L’histoire : une matière longtemps instrumentalisée par le pouvoir politique dans le
 cadre scolaire
 2. Une crise profonde : la chronologie sacrifiée, la recherche scientifique négligée et le
 foisonnement des lois mémorielles
 
C. LE PROJET PRÉSIDENTIEL DE MAISON DE L’HISTOIRE DE FRANCE : HISTORIQUE, RÉFLEXION ET CALENDRIER
 1. Les grands projets muséaux d’envergure nationale sont en général portés par une volonté politique au sommet de l’État
 a) Les tentatives de Louis-Philippe Ier et de Napoléon III
 b) Les exemples étrangers
 2. Le projet du Président de la République de création d’une Maison de l’Histoire de France : origines, réflexion et calendrier

 

II. LES CONTOURS ET LE CONTENU DU PROJET : UNE INSTITUTION DE MÉDIATION CULTURELLE AU SERVICE DE L’HISTOIRE

A. LES QUATRE GRANDES MISSIONS DE LA FUTURE INSTITUTION
 1. Un musée accessible à tous les publics
 a) La galerie de l’Histoire de France
 b) Les expositions temporaires
 c) Des lieux de débat et de travail

 2. Un forum pour la recherche en histoire
 3. La tête de réseau des musées d’histoire de France
 4. Un portail Internet de l’Histoire de France
 
B. POUR UN TRAITEMENT MODERNE DE L’HISTOIRE
 1. Privilégier une approche multiperspectiviste
 2. L’importance de l’objet et des traces matérielles du passé
 3. La complémentarité entre la médiation culturelle de l’histoire et l’enseignement
 
C. GARANTIR LA LÉGITIMITÉ ET LA CRÉDIBILITÉ SCIENTIFIQUES DE L’INSTITUTION

 

III. LES MODALITÉS DE MISE EN OEUVRE DU PROJET : LES ENJEUX STATUTAIRES, PATRIMONIAUX ET MUSÉOGRAPHIQUES

A. RÉSOUDRE LES QUESTIONS STATUTAIRES
 1. L’avenir statutaire des services à compétence nationale
 2. Le montage juridique de l’établissement public du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie
 3. L’établissement public du musée du Louvre
 4. La Cité de l’architecture et du patrimoine
 5. Le cadre confédéral du Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou : la logique des organismes associés par voie conventionnelle
 6. La Bibliothèque nationale de France : un exemple à suivre en matière d’animation de réseaux
 
B. PRIVILÉGIER UN MODE PARTENARIAL POUR L’ANIMATION D’UN RÉSEAU SPÉCIALISÉ DANS LA VALORISATION DE LA CONNAISSANCE ET DE LA RECHERCHE EN HISTOIRE
 
C. LA LOCALISATION EST DÉTERMINANTE POUR LA MUSÉOGRAPHIE ET LA SCÉNOGRAPHIE DE LA FUTURE INSTITUTION
 1. Le musée de l’Histoire de France des Archives nationales
 a) Du musée des Archives de l’Empire au département de l’action culturelle et éducative des Archives nationales
 b) Le projet de refondation du musée de l’Histoire de France des Archives nationales (2000-2006) : une réflexion fine et ambitieuse, dont il faut impérativement s’inspirer

 2. La refondation du musée de l’Histoire de France des Archives nationales et la création du site de Pierrefitte-sur-Seine sont pourtant pleinement complémentaires
 3. La nécessité d’une muséographie innovante et ambitieuse

 

IV. POUR UNE « MAISON DE L’HISTOIRE DE FRANCE », LIEU DE QUESTIONNEMENTS AU SERVICE DE LA DIFFUSION DE LA CONNAISSANCE EN HISTOIRE

A. LA MAISON DE L’HISTOIRE DE FRANCE DOIT ÊTRE LE COURONNEMENT D’UN ÉDIFICE DE POLITIQUES PUBLIQUES EN FAVEUR DE L’ENSEIGNEMENT DE L’HISTOIRE ET DE LA RECHERCHE EN SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES
 
B. POUR UNE « MAISON DE L’HISTOIRE DE FRANCE » : UN LIEU DE QUESTIONNEMENTS PLACÉ AU COEUR DE LA RÉFLEXION SCIENTIFIQUE EN HISTOIRE
 1. Une indispensable remise en perspective de la chronologie dans le cadre d’un
 parcours permanent : pour une « galerie des temps et des territoires » qui soit un
 véritable lieu de questionnements
 2. Pour une production dynamique et ambitieuse d’expositions temporaires à caractère
 historique dans le cadre de la « Maison de l’Histoire de France »
 3. Pour une Maison de l’Histoire de France, phare du monde de la recherche en
 histoire : conférer visibilité et médiatisation aux métiers de l’histoire et à la
 recherche en histoire

C. LE COMITÉ D’ORIENTATION SCIENTIFIQUE DE LA MAISON DE L’HISTOIRE DE FRANCE DOIT GARANTIR LA CRÉDIBILITÉ ET LA LÉGITIMITÉ DE L’INSTITUTION
 
D. LA MAISON DE L’HISTOIRE DE FRANCE : UN ÉTABLISSEMENT PUBLIC ADMINISTRATIF TÊTE DE PONT DE NOTRE RÉSEAU DE MUSÉES D’HISTOIRE ET DE SOCIÉTÉ
 
E. UNE CLAUSE DE RENDEZ-VOUS PARLEMENTAIRE
 

CONCLUSION
 
ANNEXE 1 - STATUTS DE LA MAISON DE L’HISTOIRE DE FRANCE
 
ANNEXE 2 - MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE L’ASSOCIATION DE PRÉFIGURATION DE LA MAISON DE L’HISTOIRE DE FRANCE
 
ANNEXE 3 - CONTRIBUTION DE M. LAURENT GERVEREAU
 
ANNEXE 4 - PLAN DU QUADRILATÈRE ROHAN-SOUBISE
 
AUDITIONS ET DÉPLACEMENTS EFFECTUÉS PAR LE RAPPORTEUR
 
COMPTES RENDUS DES AUDITIONS EFFECTUÉES PAR LE RAPPORTEUR

 - M. Jean-François HEBERT, président du Château de Fontainebleau, président de l’association de préfiguration de la Maison de l’Histoire de France

 - Audition de M. Serge LAGAUCHE, sénateur du Val-de-Marne

 - Audition de M. Jean-Paul CLUZEL, président de la Réunion des musées nationaux

 - Audition de M. Jean-François SIRINELLI, directeur du centre d’histoire de Sciences Po

 - Audition de M. Éric LUCAS, directeur de la mémoire, du patrimoine et des archives au ministère de la défense

 - Audition de M. Max POLONOVSKI, conservateur général du patrimoine, directeur du musée des plans-reliefs à l’Hôtel national des Invalides

 - Audition de MM. Patrick PÉRIN, directeur, et François ROCHE, secrétaire général du musée d’archéologie nationale et du domaine national de Saint-Germain-en-Laye

 - Audition de Mme Isabelle BACKOUCHE, maître de conférence à l’École des hautes études en sciences sociales, directrice-adjointe du Centre de recherches historiques

 - Audition de M. Vincent DUCLERT, professeur agrégé à l’École des hautes études en sciences sociales, directeur-adjoint de la mention « histoire »

 - Audition de Mme Isabelle LEMESLE, présidente du Centre des monuments nationaux

 - Audition de M. Hervé LEMOINE, directeur chargé des Archives de France

 - Audition de MM. Jacques PORTES, président, et Hubert TISON, secrétaire général de l’Association des professeurs d’histoire et de géographie de l’enseignement public

 - Audition de Mme Marie-Christine LABOURDETTE, directrice chargée des musées de France au ministère de la culture

 - Audition de M. Pierre HANOTAUX, directeur de cabinet de M. Frédéric MITTERRAND, ministre de la culture et de la communication

 - Audition de M. Jean-Jacques AILLAGON, président de l’établissement public du musée et du domaine national de Versailles

 - Audition de M. Laurent GERVEREAU, historien

 - Audition de M. Jack RALITE, sénateur de la Seine-Saint-Denis

 - Audition de Mme Ariane JAMES-SARAZIN, chef du service des expositions de la Bibliothèque nationale de France, ancienne chef du département de l’action culturelle et éducative des Archives nationales

 - Audition de M. Philippe BÉLAVAL, directeur général des patrimoines au ministère de la culture et de la communication

 - Audition de M. Jacques TOUBON, président du conseil d’orientation de l’établissement public de la Porte Dorée – Cité nationale de l’histoire de l’immigration, ancien ministre de la culture et de la francophonie

 - Audition de Mme Martine de BOISDEFFRE, ancienne directrice des Archives de France au ministère de la culture

 - Audition de Mme Isabelle NEUSCHWANDER, directrice des Archives nationales

 - Audition de M. Jean FAVIER, président d’honneur du comité d’orientation scientifique de la Maison de l’Histoire de France, ancien directeur général des archives de France et ancien président de la Bibliothèque nationale de France (BnF)

 - Audition de M. Gilles MULLER, Président de l’association Museum & Industries

 - Audition de M. Jean-Pierre RIOUX, historien, président du comité d’orientation scientifique de la Maison de l’Histoire de France

 - Audition de Mme Adeline RISPAL, architecte dplg, directrice du Studio Adeline Rispal

 - Audition de M. Serge LARCHER, sénateur de la Martinique

 - Audition de Mme Élisabeth TABURET-DELAHAYE, directrice du musée de Cluny

 - Audition de Mme Laurence ENGEL, directrice des affaires culturelles de la Ville de Paris

 
 
 
 
 
 
 

 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Autre titre : La maison de l'Histoire de France : Rendez-vous avec l'histoire

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 218 pages

Collection : Les Rapports du Sénat

Revenir à la navigation