Rapport d'information déposé par la commission des affaires étrangères en conclusion des travaux d'une mission d'information constituée le 14 novembre 2012 sur l'Algérie

Date de remise :

Auteur(s) : Jean-Pierre Dufau

Auteur(s) moral(aux) : Assemblée nationale. Commission des Affaires étrangères

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Présentation

La mission d'information de la commission des affaires étrangères a organisé sa réflexion autour de deux axes. D'une part, elle fait le point sur les relations franco-algériennes, revenant sur l'histoire et les rapports « à la fois complexes et uniques » entre les deux pays. Cette partie traite par ailleurs des coopérations qui, selon la mission, doivent ou peuvent être approfondies ou poursuivies. Quatre thèmes ont été retenus : la dimension humaine, c'est-à-dire, par exemple, les thématiques relatives à la circulation, au séjour ou à la coopération judiciaire - l'entraide judiciaire - l'équilibre des relations économiques franco-algériennes - la sécurité. D'autre part, la mission s'est penchée sur la situation intérieure de l'Algérie, souhaitant notamment comprendre pourquoi l'Algérie était restée à l'écart du « printemps arabe » de 2011.

Revenir à la navigation

Sommaire

INTRODUCTION

I. LA FRANCE ET L’ALGÉRIE VERS UNE RELATION APAISÉE ?

A. LA FRANCE ET L’ALGÉRIE, DES DESTINS ENTREMÊLÉS
1. Une relation unique
a. L’Algérie, un statut particulier dans l’empire colonial français
b. La décolonisation violente de l’Algérie (1954-1962)
2. La constitution d’un espace commun de part et d’autre de la Méditerranée
a. Un lien démographique dense et dynamique
b. La langue française, un pont entre les deux rives

B. UNE RELATION COMPLIQUÉE
1. Le poids de la mémoire
a. Une Algérie encore très présente sur la scène politique française
b. Des ressentiments persistants contre la France en Algérie
2. Une relation inévitablement chaotique
3. Une relation en voie d’apaisement ?

C. UNE COOPÉRATION À POURSUIVRE ET À APPROFONDIR
1. L’importance de la dimension humaine
a. La circulation et le séjour
b. L’entraide judiciaire
c. La résolution de divers « irritants »
2. La culture et l’éducation au service de la jeunesse et de la langue française
3. Pour une relation économique « gagnant-gagnant »
a. L’Algérie, un partenaire de premier plan pour la France
b. L’Algérie, un marché difficile mais des intérêts économiques convergents avec les nôtres
c. Vers un nouveau partenariat économique entre la France et l’Algérie ?
4. La sécurité, une préoccupation partagée

II. L’ALGÉRIE À L’HEURE DES CHOIX

A. UN PAYS À L’ECART DU « PRINTEMPS ARABE » DE 2011
1. Une réaction habile face aux émeutes
2. Des raisons plus structurelles
a. Le « printemps » de 1988 et l’impact de la décennie noire
b. Un pouvoir non personnalisé
c. Des « soupapes de sécurité »

B. UN PAYS SOUS PRESSION
1. Le « mal vivre » algérien
a. Une défiance absolue par rapport au pouvoir et à la politique au sens large
b. Corruption, bureaucratie et incivilités
c. Une société en ébullition
d. Une jeunesse frustrée
e. Le corset du conservatisme
2. Un modèle économique bloqué
a. Une économie rentière
b. Un climat des affaires dégradé
c. Une prise de conscience suffisante ?
3. Une diplomatie à rude épreuve
a. Une puissance régionale volontairement en retrait sur la scène internationale
b. Un environnement régional tendu
i. A l’Ouest, la rivalité structurelle avec le Maroc et la question du Sahara occidental
ii. A l’Est, des transitions sous surveillance
iii. Au Sud, l’instabilité du Sahel

C. 2014 ET APRÈS ?
1. Un exercice prospectif délicat
2. Une équation électorale à trois inconnues
a. Quand ?
b. Qui ?
c. Comment ?
3. Un pays en attente

CONCLUSION

EXAMEN EN COMMISSION

ANNEXES
ANNEXE N° 1 : CARTE DE L’ALGÉRIE
ANNEXE N° 2 : LISTE DES PERSONNES AUDITIONNÉES PAR LA MISSION D’INFORMATION
ANNEXE N° 3 : CHRONOLOGIE DE L’ALGÉRIE

 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 115 pages

Édité par : Assemblée nationale

Revenir à la navigation

mots-clés :