Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

La mission a centré son étude sur les relations entre la métropole et les départements d'outre-mer (DOM). Les conditions dans lesquelles s'exerce cette desserte montrent que la concurrence existe bien pour trois destinations sur quatre (Pointe-à-Pitre, Fort-de-France et Saint-Denis de la Réunion). Avec trois transporteurs sur chacune, elle correspond sans doute à un optimum, compte tenu du marché. Dans ses contacts sur place, la mission n'a pas ressenti de forte tension sur la question de la desserte entre les DOM et la métropole, que ce soit du point de vue des ultramarins qui veulent se rendre en métropole - la dotation de continuité territoriale allège les coûts même si le système est encore considéré comme perfectible - ou des professionnels du tourisme, qui ne mentionnent pas de difficultés pour réserver des places d'avion, les touristes achetant le plus souvent une prestation globale (hôtel + transport). S'agissant des Antilles, ces professionnels souhaitent une liaison au départ de Roissy - Charles-de-Gaulle. L'instauration d'un tarif plafond apparaît comme une fausse bonne idée, qu'il ne semble pas possible de mettre en place pour des raisons juridiques et économiques. La principale difficulté de la desserte réside dans l'hyperpointe de début et de fin d'été, qui coïncide avec les congés bonifiés, notamment sur les Antilles.

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'inspection

Pagination : 71 pages

Revenir à la navigation