Rapport d'information fait au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées par le groupe de travail sur les nouvelles routes de la soie

Date de remise :

Auteur(s) moral(aux) : Sénat. Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Présentation

Que sont les nouvelles routes de la soie, mises en oeuvre, à l'initiative du Président chinois, Xi Jinping, depuis 2013 ? Ces nouvelles infrastructures - routes, chemin de fer, ports, aéroports, réseaux de fibre optique, câbles sous-marins, réseaux électriques, réseaux de transports d'énergie, etc. - sont organisées autour d'un axe terrestre traversant l'Europe centrale, l'Asie centrale, la Russie, le Caucase, mais aussi la Turquie, l'Iran, l'Afghanistan et le Pakistan et d'un axe maritime reliant la Chine à l'Afrique orientale et à la Corne de l'Afrique. Les nouvelles routes de la soie s'étendent désormais vers l'Amérique latine et la zone arctique et concernent de nouveaux secteurs, en particulier le domaine spatial et le domaine numérique. Bien davantage qu'un réseau d'infrastructures, vecteur de croissance mondiale, ces routes constituent un instrument de développement intérieur et extérieur de la Chine et une déclinaison d'une vision géopolitique chinoise, c'est-à-dire d'une politique de puissance dans un cadre géographique déterminé. La France doit prendre part à cette initiative, dans un positionnement aussi lucide que dynamique, estime le rapport. Celui-ci affirme la nécessité de créer les conditions d'un équilibre satisfaisant dans les relations entre la Chine, la France et l'Europe. Il estime nécessaire de poser les bases d'un partenariat commercial fondé sur la réciprocité de l'ouverture des marchés, le respect de la concurrence, de la transparence et de la propriété intellectuelle, et un partenariat stratégique basé sur la coopération multilatérale et cartellisée.

Revenir à la navigation

Sommaire

LISTE DES PRINCIPALES RECOMMANDATIONS

INTRODUCTION

I. LE SUCCÈS DES NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE

A. UN NARRATIF PUISSANT
 1. La deuxième puissance militaire mondiale
 a) La Chine s'investit dans les opérations de la paix de l'ONU
 b) Les éléments de la puissance militaire chinoise
 2. ...et la deuxième puissance économique mondiale...
 a) Une croissance spectaculaire mais insoutenable en l'état
 (1) Une croissance exceptionnelle
 (2) Des faiblesses structurelles
 (3) Une économie en surcapacités
 b) Une mutation décidée et annoncée
 (1) Un choix politique « Chine 2030 »
 (2) ...mis en oeuvre de façon volontariste
 3. Les défis posés par les surcapacités chinoises
 a) Des résultats conditionnés à l'écoulement des surcapacités
 b) Les réactions aux surcapacités chinoises
 4. ... propose un narratif puissant
 a) L'émergence des nouvelles routes de la soie
 b) Le discours chinois : Les 5 piliers des nouvelles routes de la soie
 c) Du « label économique » au projet de « nouvel ordre mondial aux caractéristiques chinoises »
 (1) Assurer la stabilité de la République populaire de Chine
 (2) Sécurisation des frontières, de l'environnement régional et des approvisionnements
 (3) Proposer une mondialisation aux caractéristiques chinoises
 d) Des projets d'infrastructures multiples
 (1) L'ossature des nouvelles routes de la soie
 (2) Les réalisations concrètes des nouvelles routes de la soie

B. QUI PROSPÈRE
 1. L'action chinoise
 a) Reconnaissance internationale des nouvelles routes de la soie
 (1) Au sein de l'ONU
 (2) Dans les arènes économiques internationales
 b) Les initiatives chinoises visant à la reconnaissance des nouvelles routes de la soie
 (1) L'organisation du premier forum des nouvelles routes de la soie
 (2) La signature de mémorandums bilatéraux
 c) Le Soft power au service de la BRI
 2. ... rencontre les attentes de nombreux pays
 a) Les pays traversés et les points d'arrivée : un réel besoin de développement
 b) Le cas particulier du Pakistan
 c) Le cas particulier de Djibouti, porte d'entrée de l'Afrique de l'Est
 d) Le cas particulier de la Russie
 e) Le cas particulier de l'Europe centrale et orientale
 (1) Le besoin d'infrastructures à l'Est de l'Europe
 (2) La mise en place du Format 16+1
 (3) Les avancées du Sommet de Riga en 2016
 (4) La contribution chinoise à l'aune de la politique structurelle communautaire
 (5) La réaction des pays de l'Ouest de l'Europe

II. QUELLES SONT LES PERSPECTIVES DES NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE ?

A. DES ROUTES DE LA SOIE DYNAMIQUES
 1. Nouveaux lieux de déploiement des nouvelles routes de la soie
 a) L'exemple des nouvelles routes de la soie en Amérique latine
 b) Le projet de nouvelles routes polaires de la soie
 2. Nouveaux domaines inédits des « très nouvelles » routes de la soie
 a) Nouvelles routes aériennes de la soie
 b) Les nouvelles routes spatiales de la soie ?
 3. Définition de nouvelles normes, après un monde anglo-saxon, un monde « aux caractéristiques chinoises » ?

B. LES FRAGILITÉS DU PROJET
 1. Les points posant question
 a) Les fragilités géographiques, économiques, et géopolitiques inhérentes au projet des nouvelles routes de la soie
 (1) Les défis posés par la géographie
 (2) Les défis économiques
 (3) Les interrogations géopolitiques
 b) La nécessité d'une évaluation indépendante des nouvelles routes de la soie
 c) Les fragilités identifiées
 (1) Les conséquences de l'absence d'évaluation des risques économiques
 (2) Des risques incomplètement maîtrisés
 (3) L'imbrication des projets chinois dans les pays concernés
 (4) La contestation interne en Chine
 2. Les réactions suscitées par le projet
 a) Les États-Unis
 b) Le Japon
 c) L'Inde
 d) L'Australie

III. LES AMBIGUÏTÉS DES NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE

A. LA DIMENSION ÉCONOMIQUE DE LA ROUTE DE LA SOIE
 1. Des risques systémiques liés aux nouvelles routes de la soie ?
 a) Un instrument protéiforme et changeant aux multiples objectifs
 b) La nouvelle frilosité de quelques pays
 c) Le piège de l'endettement
 d) Les conditions de prêts de la Chine
 e) Les nouvelles routes de la soie et l'aide publique au développement
 2. Des opportunités pour la France
 a) Les routes de la soie terrestres et les entreprises logistiques
 b) La question des routes maritimes en France
 c) La mise en oeuvre d'un dialogue franco-chinois sur les questions industrielles
 d) Des secteurs sensibles
 e) Des questions en suspens
 3. Les collectivités territoriales françaises en Chine
 a) Une longue tradition de coopération avec la Chine des collectivités territoriales françaises.
 b) La compétence exclusive des régions dans le développement économique
 c) Pour une action régionale lucide et prudente

B. LA DIMENSION GÉOPOLITIQUE : UN ÉQUILIBRE À TROUVER
 1. La tentation chinoise du bilatéralisme de masse
 a) Un objectif politique chinois : la légitimation du PCC
 b) Des partenariats aux caractéristiques chinoises ?
 c) Un nouvel ordre multilatéral à la chinoise
 2. La relation de l'Union européenne aux nouvelles routes de la soie et à la Chine
 a) Le cas particulier du Royaume-Uni
 b) Un partenariat économique UE-Chine tendu
 c) Une coopération déjà en oeuvre : la plateforme sur la connectivité
 d) Les messages communs européens
 e) Quelles perspectives ?
 3. La position française : quelle feuille de route ?
 a) La visite présidentielle en Chine
 b) La feuille de route française
 c) La coopération en pays tiers

CONCLUSION

EXAMEN EN COMMISSION

LISTE DES PERSONNES AUDITIONNÉES

ANNEXE 1 - Les relations bilatérales économiques entre la France et la Chine

ANNEXE 2 - Projets d'infrastructures recensés au titre des nouvelles routes de la soie

ANNEXE 3 - Note politique conjointe de l'Union européenne et de la Haute représentante pour les affaires étrangères dans la politique de sécurité de l'Union européenne

ANNEXE 4 - Messages communs de l'Union européenne

 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Autre titre : Titre de couverture : Pour la France, les nouvelles routes de la soie : simple label économique ou nouvel ordre mondial ?

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 183 pages

Édité par : Sénat

Collection : Les Rapports du Sénat

Revenir à la navigation