Soutien de l'Union européenne à l’intégration des Balkans occidentaux

Lors du sommet de Zagreb le 6 mai 2020, l’Union européenne a réaffirmé son soutien au processus d’élargissement aux Balkans occidentaux (Monténégro, Serbie, Macédoine du Nord, Albanie, Bosnie-Herzégovine et Kosovo) tout en leur rappelant les nécessaires réformes à poursuivre. L'UE leur a également débloqué une aide de 3,3 milliards d'euros.

Temps de lecture  3 minutes

© stock.adobe.com

Ce sommet s’est tenu en visioconférence avec l’ensemble des dirigeants des pays membres de l’Union européenne (UE), des dirigeants des instances européennes et des pays des Balkans occidentaux. Il a abouti à la signature d’une déclaration en 20 points réaffirmant le soutien pour une intégration à l’UE des Balkans occidentaux.

La poursuite de l'intégration mais un rappel des règles

Le premier point de la déclaration réaffirme l’engagement politique de l’UE à l’intégration des Balkans occidentaux au projet européen. Cet engagement est "un choix stratégique définitif" dans un contexte particulier où l’influence de la Russie et de la Chine dans cette région est en développement. Le choix de cette coopération vise à la réalisation d’une "Europe pacifique, forte, stable et unie".

Dans cette optique, la Commission européenne rappelle néanmoins l'importance du respect de l'État de droit et l’application des "réformes nécessaires" en vue d’un possible élargissement de l'UE aux Balkans occidentaux.

Les participants du sommet ont également évoqué les différents sujets de coopération à approfondir :

  • vigilance face à la désinformation menée par certains États tiers et renforcement de la cybersécurité ;
  • relations de bon voisinage en particulier entre Belgrade et Pristina ;
  • lutte contre le terrorisme et l’extrémisme ;
  • mesures contre la criminalité organisée ;
  • défis liés aux migrations ;
  • sécurité énergétique et diversification des sources et des voies d’approvisionnements.

Une aide de l'UE dans la lutte contre la pandémie

Face à la crise sanitaire liée au Covid-19, l’UE a mobilisé une aide financière de 3,3 milliards d’euros au profit des pays des Balkans occidentaux. Cette aide vise à soutenir le secteur de la santé et la relance économique et sociale après la pandémie.

Cette coopération entre l’UE et les Balkans occidentaux comprend la passation de marchés publics communs. Elle implique également la libre-circulation d’équipements de protection individuelle, une circulation rapide de biens essentiels aux différents points de passage frontaliers entre l'UE et ces pays et la fourniture de matériels de contrôle pour favoriser l’utilisation des tests de dépistage au coronavirus.

Après la levée des mesures pour endiguer la crise sanitaire, "une nouvelle phase de coopération étroite suivra, visant à faire face aux conséquences socioéconomiques importantes de la crise". Dans cette logique, la Commission européenne devra présenter ensuite un plan économique et d'investissement "robuste" visant à stimuler la relance des économies de toute cette région des Balkans.