Jeux d'argent et de hasard en ligne : un chiffre d'affaires inédit

Une étude sur le deuxième trimestre 2021 concernant la fréquentation des jeux d'argent et de hasard en ligne montre une forte croissance du marché avec un chiffre d’affaires record de 617 millions d'euros. Ce montant correspond au niveau le plus élevé depuis l'ouverture du marché des jeux en ligne en 2010.

Écran d'un site de jeux en ligne.
Au 2e trimestre 2021, les jeux en ligne les plus actifs ont été les paris sur les événements sportifs. Ils ont enregistré la plus forte progression (+154% de CJA par rapport au 2e trimestre 2020). © Joël Saget - stock.adobe.com

Comme le révèle le bilan au 2e trimestre 2021 du marché des jeux en ligne réalisé par l'Autorité nationale des jeux (ANJ), les jeux d’argent et de hasard en ligne ont représenté un produit brut de 617 millions d’euros (ce chiffre était de 343 millions d'euros au 2e trimestre 2019). Parmi les différents secteurs du jeu en ligne (paris sportifs, paris hippiques, poker en ligne…), c’est le pari sportif qui connaît la plus forte croissance.

Lancée à la suite de l'ordonnance du 2 octobre 2019 réformant la régulation des jeux d'argent et de hasard, l'Autorité nationale des jeux (ANJ), qui a remplacé l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel), est l'autorité de régulation du marché des jeux d'argent.

Les paris sportifs en forte croissance

Les paris sportifs ont concentré 68% du chiffre d’affaires du secteur sur le 1er semestre 2021 contre 29% l’an passé sur la même période. Avec 2,15 milliards d’euros au 2e trimestre 2021, le montant total des mises en jeu est en léger recul par rapport au 1er trimestre 2021 (2,2 milliards d’euros) mais le nombre de comptes de joueurs actif (CJA) atteint 2,8 millions sur les paris sportifs.

L’ANJ attribue la forte hausse du pari sportif aux deux grands événements sportifs de l’été : Roland Garros et l’Euro de football qui ont généré 22% de l’activité au 2e trimestre 2021.

En comparaison avec la même période de l'année 2019 qui a précédé la crise sanitaire, les mises ont progressé de 34% et le chiffre d’affaires a quasiment doublé passant de 214 millions d’euros au 2e trimestre 2019 à 420 millions d’euros au 2e trimestre 2021.

Au 2e trimestre 2021, les jeux en ligne les plus actifs ont été :

  • les paris sur les événements sportifs qui enregistrent la plus forte progression (+154% de CJA par rapport au 2e trimestre 2020) ;
  • les paris hippiques (+14% de CJA en un an) ;
  • le poker en ligne qui a cependant connu une baisse (-13% de CJA par rapport à au même trimestre 2020) après avoir enregistré une hausse record pendant les périodes de confinement.

Des profils de joueurs très masculins

L’étude comparative de l’ANJ permet également d’observer l'évolution des profils des joueurs et des modalités de jeux :

  • il s'agit en grande majorité d'hommes, en particulier pour les paris sportifs (91% au 2e trimestre 2021) ;
  • l’âge médian des joueurs en ligne est variable selon les secteurs concernés : autour de 30 ans pour les paris sportifs et le poker et 48 ans pour les paris hippiques ;
  • les mises les plus courantes sont inférieures à 30 euros ;
  • les supports utilisés pour parier varient selon le type de jeu en ligne : smartphones pour 90% des paris sportifs et une répartition pour les paris hippiques et le poker en ligne sensiblement équitable entre smartphones et ordinateurs.

 

 

En ce moment