Commerce extérieur français : un déficit record en 2021

En 2021, le déficit commercial de la France a atteint un niveau record. En effet, le déficit sur les échanges de biens s'établit à -84,7 milliards d'euros en rapport notamment avec l'augmentation de la facture énergétique. En revanche, la balance des services enregistre un excédent record (+36,2 milliards d'euros).

Porte conteneur à quai sur le port de Marseille-Fos.
En 2020, le déficit commercial sur les biens était de -64,7 milliards d'euros. © natatravel - stock.adobe.com

Cette dégradation du solde des échanges de biens est en grande partie due à un alourdissement de 17,9 milliards d'euros de la facture énergétique qui s'explique par la hausse des prix mondiaux de l'énergie. C'est ce qui ressort notamment des résultats du commerce extérieur français en 2021 qui ont été publiés le 8 février 2022 sur le site du ministère de l'Europe et des affaires étrangères.

Les chiffres du commerce extérieur en 2021

En 2021, la France est le 6e exportateur mondial de biens et de services avec 135 900 entreprises françaises exportatrices. Toutefois, comme l'indique la Direction générale des douanes et droits indirects, la perte de parts de marché de la France (quasi ininterrompue depuis 2010) se poursuit en 2021 même si elle est moins élevée en 2021 qu'en 2020.

Après une année 2020 très particulière avec la crise sanitaire, la France a certes connu un net  redressement de ses échanges commerciaux en 2021 mais tous les secteurs ne connaissent pas les mêmes évolutions (faible dynamique de rattrapage pour l'aéronautique mais meilleure reprise de l'automobile).

Ainsi, en 2021, les exportations de biens représentent 500,9 milliards d’euros (+17% par rapport à 2020) alors que les importations de biens s'élèvent à 585,6 milliards d'euros (+18,8% par rapport à 2020).

Les trois principaux clients de la France sont :

  • l'Allemagne (pour 68,6 milliards d'euros) ;
  • l'Italie (pour 39,1 milliards d'euros) ;
  • et la Belgique (pour 37,2 milliards d'euros).

L'Union européenne à 27 regroupe 54,3% des exportations françaises, les exportations vers l'UE ayant augmenté de 17,9% en 2021 par rapport à 2020.

Quant aux principaux fournisseurs de la France, il s'agit de :

  • l'Allemagne (pour 81,4 milliards d'euros) ;
  • la Chine (pour 63,8 milliards d'euros) ;
  • et l'Italie (pour 46,3 milliards d'euros).

Hors UE, les importations depuis l'Asie, l'Afrique du Nord et l'Amérique du Sud ont dépassé leurs niveaux d'avant-crise ce qui indique une reprise de la demande en biens de consommation et la montée des prix de l'énergie.

Une balance des services avec un excédent record

Après une chute en 2020, les échanges de services ont connu un rebond assez marqué en 2021 avec un excédent record s'établissant à +36,2 milliards d'euros (257,1 milliards d'euros d'exportations et 220,9 milliards d'euros d'importations).

Ce chiffre est principalement le fait des services de transports en lien avec la forte augmentation des prix du fret maritime qui a profité aux grands armateurs français. Les services fournis aux entreprises ont aussi contribué à cet excédent (services techniques, services professionnels et services de conseil en gestion).