Guerre en Ukraine : sixième série de sanctions contre la Russie

Le 30 mai 2022, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a confirmé la mise en place d'une sixième série de sanctions contre la Russie en raison de la guerre que mène ce pays contre l'Ukraine.

Réservoirs de stockage de pétrole en Russie.
Parmi la nouvelle série de sanctions, figure l'interdiction d'importer du pétrole et des produits pétroliers en provenance de Russie. © grigvovan - stock.adobe.com

Dans son allocution à la suite du Conseil européen du 30 mai 2022, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a confirmé l'accord de principe des 27 pays de l'UE sur le sixième paquet de sanctions contre la Russie

La présidente de la Commission européenne, s'était déjà adressée aux députés européens en séance plénière le 4 mai 2022. Elle avait abordé à ce moment-là :

  • des propositions de nouvelles sanctions contre la Russie en raison de sa "brutale agression" contre l'Ukraine ;
  • une aide "à court terme" et la reconstruction d'après-guerre avec un plan qui "ouvrira la voie à l'avenir de l'Ukraine au sein de l'Union européenne".

Un sixième paquet de sanctions contre la Russie

Les mesures présentées par la Commission européenne le 4 mai 2022 qui viennent d'être approuvées par tous les États membres de l'UE sont les suivantes :

  • élaboration de la liste des officiers, militaires de haut rang, et des autres personnes qui ont commis des crimes de guerre à Boutcha (Ukraine) ainsi que des responsables du siège de la ville de Marioupol ;
  • exclusion du système Swift de la Sberbank (environ un tiers du secteur bancaire) et de deux autres banques pour renforcer l'isolement du secteur financier russe ;
  • blocage de trois grands radiodiffuseurs d’État russes qui seront interdits de distribuer leurs contenus au sein de l’Union européenne (UE) par câble, satellite, internet ou applications sur smartphone ;
  • interdiction d'importer du pétrole et des produits pétroliers (transportés par voie maritime ou par oléoduc, bruts et raffinés) en provenance de Russie. L'UE abandonnera progressivement les achats russes de pétrole brut dans les six mois, et ceux de produits raffinés d'ici à la fin 2022.

Aide immédiate et reconstruction future de l'Ukraine

La présidente Ursula von der Leyen avait expliqué par ailleurs la volonté de l'UE de mettre en place les conditions nécessaires pour que l'Ukraine puisse également réussir l'après-guerre.

L'UE souhaitait en effet apporter une aide immédiate à l'Ukraine avec :

  • des mesures d'assistance macro-financière et un appui direct au budget ukrainien ;
  • la suspension, pendant un an, de tous les droits à l'importation sur les ventes ukrainiennes à destination de l'Union.

La présidente avait également évoqué l'effort de reconstruction à la suite de la guerre.  Elle avait proposé de commencer à élaborer un plan de relance destiné à l'Ukraine.