Naissances : en hausse de 0,9% en 2021 malgré le Covid-19

Le nombre de naissances en France est en hausse de 0,9% en 2021, une première depuis 2015. Une récente étude de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) constate une accélération des conceptions au sortir des confinements successifs dus à la pandémie de Covid-19.

Bébé dans une poussette.
© Roman Tyukin - stock.adobe.com

742 100 bébés ont vu le jour en France en 2021, selon les derniers chiffres de la natalité publiés par l'Insee le 29 septembre 2022. Cela représente 6 900 naissances de plus qu'en 2020 (+0,9%). Si l’on tient compte du fait que l’année 2020 était bissextile (avec un jour de plus par rapport à 2021), cette augmentation atteint même 1,2%.

Il s'agit de la première hausse des naissances constatée par l'Insee après six années de baisse consécutives entre 2015 et 2020.

Un regain des conceptions après les confinements

Le premier confinement du printemps 2020 a entraîné une chute des naissances de plus de 10% sur la période de mi-décembre 2020 à mi-février 2021 par rapport à l'année précédente. Un rebond de la natalité a suivi en mars et avril 2021.

Peur des complications durant la grossesse, forte incertitude économique ou encore fermeture des centres de procréation médicalement assistée… De nombreux couples ont été amenés à reporter leur projet de parentalité en raison du contexte de la crise sanitaire, selon l'Insee.

De même, une accélération des naissances a eu lieu neuf mois après le deuxième confinement de novembre 2020. À partir d'août 2021, le nombre de naissances devient chaque mois supérieur à celui des mêmes mois en 2020, et ce jusqu'à la fin de l'année. Cette forte remontée a permis de dépasser le niveau des naissances de 2020.

Un nouveau recul des naissances intervient neuf mois après le troisième confinement d'avril 2021 (-2,9% en janvier 2022 par rapport à janvier 2020, avant la pandémie), puis un pic de natalité apparaît en février 2022.

Ainsi, si les confinements n’ont pas tous eu le même impact sur la natalité neuf mois après, l'Insee constate que les naissances s'accélèrent au sortir de chaque confinement.

Une natalité tirée vers le haut par les femmes plus âgées

Ce sont les femmes les plus âgées qui ont contribué à la reprise de la natalité en 2021. Sur l'ensemble de l'année, les naissances progressent de 3,5% pour les femmes âgées de 30 à 34 ans, de 4,8% pour celles de 35 à 39 ans et de 5,3% pour celles de 40 ans ou plus.

En revanche, les naissances sont en baisse chez les mères de moins de 30 ans par rapport à 2020, en particulier chez les plus jeunes : -8% pour les femmes âgées de moins de 20 ans et -5% pour celles de 20 à 24 ans. 

Selon l'Insee, cette différence s'explique par le fait que les femmes plus âgées ont plus souvent une situation économique stable et sont davantage en couple cohabitant que les femmes plus jeunes.