Mission de contrôle de l'association éclaireuses et éclaireurs de France

Auteur(s) moral(aux) : Inspection générale de la Jeunesse et des Sports

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

EEDF (Eclaireuses et Eclaireurs de France) est un mouvement de scoutisme laïque, fondé sur le volontariat, à caractère non politique et ouvert à tous, sans distinction d'origine ni de croyance, faisant partie des associations d'éducation populaire. La mission de contrôle présente la situation des EEDF (développement, situation financière, climat social, relations bénévoles/salariés...) et avance plusieurs préconisations.

Revenir à la navigation

Sommaire

Synthèse

Liste des préconisations

Introduction

1 Dans un contexte pourtant favorable, un développement qui se 1 heurte à des freins internes

1.1 Un développement timide malgré trois grands secteurs d’activité
 1.1.1 L’évolution du nombre d’adhérents montre une forme d’érosion et une répartition inégale sur le territoire national
 1.1.2 Des activités de scoutisme dont l’augmentation est inférieure à celle des principaux concurrents des EEDF
 1.1.3 Le secteur des vacances adaptées continue à baisser malgré le dynamisme des accueils de mineurs
1.1.4 La formation des équipes d’encadrement en baisse malgré une réelle opportunité d’accompagner la transmission des valeurs et le développement

1.2 Un fonctionnement, conforme à l’agrément mais qui appelle à poursuivre les réformes tant statutaires qu’organisationnelles pour dynamiser la vie associative
 1.2.1 Peu d’évolutions statutaires mais une vie démocratique poussée à l’excès qui fragilise les dirigeants en place
 1.2.2 Un règlement général, conforme aux statuts et à l’agrément, mais peu dynamisant
 1.2.3 Peu de commissions statutaires mais centrées sur la gestion financière
 1.2.4 Une réorganisation administrative pour optimiser les forces au service du projet
 1.2.5 Des relations salariés/ bénévoles à clarifier pour apaiser le climat social
 1.2.6 Des outils numériques rénovés pour une offre à mutualiser

2 Des subventions en baisse dans un contexte financier difficile

2.1 Des aides financières de l’État qui sont essentielles
 2.1.1 La convention pluriannuelle d’objectifs s’est précisée au fil du temps mais celle-ci a pâti d’un manque de suivi
 2.1.2 Les postes FONJEP dont l’utilité n’est pas remise en cause manquent d’un suivi précis
 2.1.3 Les subventions du FDVA soutiennent la formation des élus qui pourrait encore être renforcée
 2.1.4 Les services civiques sont bien encadrés et occupent des missions utiles

2.2 Une situation financière préoccupante qui appelle une accélération des décisions
 2.2.1 Une situation financière difficile, installée depuis 2010
 2.2.2 Des mesures courageuses assurent une reprise en mains budgétaire et comptable mais doivent être accentuées
 2.2.3 Un recensement précis du patrimoine est en cours mais les décisions de vente doivent s’accélérer
 2.2.4 Une politique tarifaire à définir et un nouveau modèle économique à trouver
 2.2.5 Faire l’unité autour d’objectifs et d’une stratégie pleinement assumés

3 Le scoutisme laïque, un socle à renforcer en le clarifiant et en le rendant plus attractif mais une gestion des événements graves a mieux prendre en compte

3.1 Des statuts qui affirment la laïcité du mouvement

3.2 La laïcité, un point fort pour le développement sur le territoire national et le positionnement des EEDF à l’international

3.3 Un investissement dans la création d’outils pédagogiques et les organisations interculturelles mais sans impact sur le développement

3.4 Des repères à simplifier pour rendre plus lisible l’action des EEDF pour les encadrants
 3.4.1 Un foisonnement de documents repères
 3.4.2 Des projets pédagogiques qui utilisent trop librement les références
 3.4.3 Le dossier « directeur de camp », outil de référence, mais à remanier pour clarifier les références et les obligations

3.5 La gestion des événements graves se heurte à une forme de culture du secret
 3.5.1 Des événements graves sont peu déclarés par les EEDF malgré une évolution dans ce domaine chez tous les autres mouvements de scoutisme
 3.5.2 Un événement grave traumatisant pour les EEDF qui appelle une évolution plus importante des procédures

4 Les séjours de vacances adaptées pour les mineurs en situation de handicap reposent sur des valeurs d’engagement exemplaires mais les EEDF doivent exploiter davantage les retours d’expérience pour mieux sécuriser et enrichir leurs accueils

4.1 Spécialisés dans les séjours de vacances pour des personnes en situation de handicap mental, sourdes ou présentant un trouble du comportement, des « services vacances adaptées », implantés dans certaines délégations, constituent un secteur à part entière

4.2 Une recherche de qualité dans l’encadrement mais des conditions d’accueil à améliorer
 4.2.1 Des encadrants majoritairement exemplaires dans un secteur difficile
 4.2.2 Malgré le soin apporté à la préparation et l’organisation des séjours, les conditions d’accueil pêchent par la qualité et l’équipement très moyens des locaux au regard du coût de ces vacances
 4.2.3 Des outils pédagogiques performants qui contribuent à améliorer la qualité des séjours mais une mutualisation des énergies permettrait d’obtenir un meilleur effet levier

4.3 Les EEDF ne prennent pas suffisamment en compte les rapports de contrôle dont les remarques sont récurrentes

4.4 L’accueil, pourtant précurseur, des personnes handicapées au sein des EEDF n’a pas favorisé, au final, les démarches d’inclusion vers les groupes locaux davantage tournés vers les activités de scoutisme

ANNEXES

 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'inspection

Pagination : 202 pages

Édité par : Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse

Collection :

Revenir à la navigation