Experts, acteurs, ensemble… pour une société qui change - Choisir un métier du travail social (...)

Auteur(s) : Denis Piveteau

Auteur(s) moral(aux) : Premier ministre

Présentation

A la date de la remise de ce rapport, le contexte tendu des établissements et services médico-sociaux, marqué par des départs de personnels, des attentes salariales et des difficultés de recrutement, crée une attente très forte, au sein des équipes et, surtout, chez les personnes accompagnées et leurs familles.
Ce rapport n’a pas pour objet d’apporter des réponses immédiates. Il tente de resituer l’action à conduire dans une perspective plus structurelle, gage de solutions durables. Il n'a pas non plus pour objet de traiter globalement tous les aspects de la « revalorisation » des métiers du travail social, il explore seulement le lien entre cette revalorisation et le « changement de paradigme » qu’est la reconnaissance des droits (et savoirs propres) des personnes accompagnées.
Cet angle, pour spécifique qu’il soit, se révèle fécond. Il offre un paradigme d’ensemble qui conduit à aborder la quasi-totalité des sujets de revalorisation des métiers.
C’est à partir des personnes en situation de handicap et de leurs familles et autour des principaux acteurs professionnels de leur accompagnement qu’ont été élaborées les considérations et propositions de ce rapport.

 

Revenir à la navigation

Sommaire

Préambule : Pourquoi ce rapport se veut utile

1. Un ressenti : pour les professionnels de l’accompagnement, une dynamique inspirante, mais déroutante

1.1. S’engager sur la voie du « pouvoir d’agir » amène de profondes transformations de l’exercice professionnel
Une approche centrée sur la personne et son « parcours de vie »
Une conversion profonde, à l’écoute des choix et préférences de la personne

1.2. Mais cet élan connaît des entraves, qui nuancent sa réception et son attractivité pour les professionnels
Un mot d’ordre perçu comme irréaliste dans certaines situations
Des inquiétudes pour l’exercice professionnel
Un cadre financier insuffisamment porteur
Enfin, l’impression diffuse d’une absence de cohérence

2. Une conviction : Le « pouvoir d’agir » des personnes accompagnées et la revalorisation des métiers de l’accompagnement appellent une même chose : un projet de société

2.1. Le « pouvoir d’agir » des personnes et la valorisation des métiers de l’accompagnement seront, très vite, en impasse en l’absence d’une authentique transformation sociale

2.2. L’« utilité sociale » des professionnels de l’accompagnement consiste à se mettre, aux côtés des personnes, au service de la transformation inclusive

2.3. Cela doit se traduire, pour les professionnels, par un « pouvoir d’agir » en miroir de celui des personnes qu’ils accompagnent

En résumé

3. Une méthode : s’engager en parallèle dans quatre « agendas » d’objectifs à atteindre

3.1. Un agenda de transformation « inclusive » du cadre de vie collectif
S’engager dans un projet national, lié aux perspectives offertes par la « 5ème branche »
Adosser la mobilisation locale à des « tables territoriales pour l’inclusion »
Conférer reconnaissance et statut à l’expertise d’usage
Faire bouger le regard porté sur le travail social

3.2. Un agenda de renforcement des « habiletés » professionnelles
Stabiliser les professions tout en dynamisant les carrières
Outiller solidement les parcours professionnels
Faire circuler la « bientraitance »

3.3. Un agenda de transformation des organisations de travail
Penser « l’institution » à partir des valeurs de l’exercice professionnel collectif
Renouveler le dialogue entre les gestionnaires et les pouvoirs publics
Outiller et sécuriser au quotidien l’exercice professionnel
Articuler l’exercice professionnel aux interventions des autres accompagnants

3.4. Un agenda pour de nouvelles règles d’allocation des ressources
Aborder la question des effectifs à partir du « temps présentiel »
Mettre l’innovation au centre, en la sécurisant
Adapter l’outil tarifaire aux nouveaux parcours de vie.

Conclusion : la valorisation des métiers du travail social, levier d’une démarche d’innovation sociale
Remerciements
Notes

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 57 pages

Édité par : Premier ministre

Collection :

Revenir à la navigation