Présentation

Le présent rapport sur les incidents survenus le 28 mai 2022 au Stade de France lors de la finale de la de la Ligue des Champions de l'UEFA  analyse les défaillances et les dysfonctionnements qui ont conduit à cette situation. 

Dans un premier temps le rapport présente la chronologie des faits puis examine les défaillances imputables à la billetterie et au plan de mobilité des supporters. Ensuite il pointe le fait que l'organisation de la sécurité a négligé les supporters et que le dispositif mis en place était trop rigide. Par ailleurs, le rapport déplore que l'échec organisationnel n'ait pas été suffisamment reconnue et analysé par les pouvoirs publics.

Revenir à la navigation

Sommaire

AVANT-PROPOS 
LISTE DES RECOMMANDATIONS
CHRONOLOGIE DES ÉVÉNEMENTS TELLE QU’ELLE RÉSULTE DES AUDITIONS ET INVESTIGATIONS MENÉES 

I. DES DÉFAILLANCES IMPUTABLES À LA BILLETTERIE ET AU PLAN DE MOBILITÉ DES SUPPORTERS 

A. UNE GESTION DE LA BILLETTERIE INADAPTÉE 
B. UN PLAN DE MOBILITÉ DES SUPPORTERS PRIS EN DÉFAUT 

II. UNE ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ PAR LES POUVOIRS PUBLICS QUI A NÉGLIGÉ LES SUPPORTERS 

A. UNE PRISE EN COMPTE DES SUPPORTERS INSUFFISANTE 
B. UNE PROTECTION DES BIENS ET DES PERSONNES SOUS-DIMENSIONNÉE

III. UN DISPOSITIF RIGIDE ET FRAGILE QUI A ABOUTI À UN USAGE DE LA FORCE QUI A CHOQUÉ L’OPINION PUBLIQUE FRANÇAISE ET INTERNATIONALE

A. LA MISE EN PLACE D’UN PRÉ-FILTRAGE DEVENU GOULOT D’ÉTRANGLEMENT SUITE À UNE ACCUMULATION DE FACTEURS INSUFFISAMMENT PRIS EN COMPTE
B. UN RECOURS À LA FORCE RENDU INÉVITABLE DU FAIT DES DÉFAILLANCES DU SYSTÈME
 

IV. FACE À CET ÉCHEC ORGANISATIONNEL, DES ERREURS INSUFFISAMMENT RECONNUES ET ANALYSÉES PAR LES POUVOIRS PUBLICS 

A. UNE RECONNAISSANCE DES RESPONSABILITÉS TARDIVE ET PARTIELLE
1. Une réponse politique a minima 
2. Une absence manifeste de volonté de faire la lumière sur les responsabilités : la destruction des images vidéo
3. Une procédure de recueil des plaintes des supporters peu adaptée 

B. LA GESTION DES GRANDS ÉVÉNEMENTS SPORTIFS À VENIR

EXAMEN EN COMMISSION
COMPTES RENDUS DES AUDITIONS DES COMMISSIONS 

• Audition de M. Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur, et Mme Amélie Oudéa-Castéra, ministre des sports et des jeux olympiques et paralympiques
• Audition de M. Didier Lallement, préfet de police 
• Audition de M. Philippe Diallo, vice-président, Mme Florence Hardouin, directrice générale, MM. Erwan Le Prévost, directeur des relations
institutionnelles, et Didier Pinteaux, responsable sécurité, de la Fédération française de football (FFF)
• Audition de M. Steve Rotheram, maire de la métropole de Liverpool
• Audition de M. Christophe Fanichet, président-directeur général de SNCF Voyageurs, Mme Sylvie Charles, directrice de Transilien, M. Philippe Martin,
directeur général adjoint en charge des opérations de transport et de maintenance de la RATP, et M. Jérôme Harnois, directeur chargé de la préparation aux crises, des enjeux de sûreté, de conformité et des affaires institutionnelles de la RATP
• Audition de M. Michel Cadot, délégué interministériel aux jeux Olympiques et Paralympiques 2024 et délégué interministériel aux grands événements sportifs 
• Audition de MM. Martin Kallen, directeur général de l’UEFA Events SA, et Julien Zylberstein, directeur des affaires européennes de la gouvernance de
l’Union des associations européennes de football
• Audition de MM. Ronan Evain, directeur général de l’association Football Supporters Europe (FSE), Joe Blott, président de Spirit of Shankly, Ted Morris,
président de Liverpool Disabled Supporters Association, Pierre Barthélemy, membre de l’association FSE, et Emilio Dumas, socio du Real Madrid
• Audition de M. Mathieu Hanotin, maire de Saint-Denis, président de Plaine commune
PROGRAMME DU DÉPLACEMENT AU STADE DE FRANCE

Revenir à la navigation

Fiche technique

Autre titre : Finale de la Ligue des Champions au Stade de France : un fiasco inévitable

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 237 pages

Édité par : Sénat

Collection : Les Rapports du Sénat

Revenir à la navigation