Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Depuis 1976, les centres anti-poison et la toxicovigilance ont fait l'objet de nombreuses dispositions administratives et réglementaires visant notamment à organiser un dispositif national de toxicovigilance comportant des CAPTV (centres anti-poison et de toxicovigilance) et des CTV (centres de toxicovigilance), animant des réseaux de correspondants locaux, coordonnés au plan national par une structure centrale, et disposant d'un système d'information commun. Ce rapport fait l'état des lieux de ces dispositifs et constate que l'organisation de la toxicovigilance prévue par les textes demeure incomplètement mise en oeuvre (moyens humains et financiers réduits, fonctionnement artisanal dominé par la réponse téléphonique à l'urgence). Soulignant l'évolution des risques d'intoxications aiguës ou chroniques, il constate qu'à l'étranger, avec des situations initiales semblables à celles de la France, un enseignement de toxicologie de haut niveau se met en place dans les cursus universitaires. Des préconisations sont proposées afin de redéfinir les missions et les outils nécessaires à la toxicovigilance, d'en repenser l'organisation, d'en réformer le financement et de mettre en place un pilotage hospitalier adapté, dans le but de surmonter les difficultés de la toxicologie.

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'inspection

Pagination : 276 pages

Revenir à la navigation