Rapport sur le dépistage et le traitement du cancer de la prostate

Auteur(s) : Bernard Debré

Auteur(s) moral(aux) : Office parlementaire d'évaluation des politiques de santé - Assemblée nationale - Sénat

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Date de remise :

Présentation

Deuxième cancer le plus fréquent (60 000 nouveaux cas par an environ), le cancer de la prostate fait l'objet de véritables interrogations sur les modalités de son dépistage et de prise en charge des patients. L'apparition d'un test sanguin - le dosage sérique de l'antigène prostatique spécifique (PSA) - a révolutionné le dépistage et, en moins de dix, ce test s'est progressivement imposé comme un examen de routine, au point de concerner des millions de Français de plus de 50 ans. Pourtant, si 90 % des hommes de cette tranche d'âge ont déjà fait l'objet d'une mesure de PSA, on ne peut parler de véritable dépistage car les dosages sont diversement exploités et souvent mal interprétés. C'est pourquoi l'Office parlementaire des politiques de santé (OPEPS) a engagé une étude destinée à faire le point sur les pratiques de dépistage du cancer de la prostate en vue d'augmenter les chances de succès des traitements curatifs.

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 397 pages

Collection : Les Rapports de l'OPECST

Revenir à la navigation