Rapport fait au nom de la commission d'enquête sur l'exil des forces vives de France

Date de remise :

Auteur(s) : Luc Chatel - Yann Galut

Auteur(s) moral(aux) : Assemblée nationale

Présentation

Au cours de ses six mois de travaux, la commission d'enquête parlementaire a analysé la question de l'expatriation des Français, dont le nombre a augmenté au cours de ces dernières années. Tout en soulignant les lacunes des outils et des études s'efforçant de décrire la population des Français de l'étranger, le rapport dresse un portrait de ces Français, soit une population plus jeune, plus active et plus diplômée que l'ensemble de la population française. Cette partie comporte également des données comparatives, émanant de l'Organisation de coopération et de développement économiques - OCDE - qui confirme le retard de la France par rapport à ses principaux partenaires qui comptent une diaspora plus ancienne et plus nombreuse. Le rapport souligne ensuite que cette dynamique de la mondialisation, à l'oeuvre depuis de nombreuses années, s'observe dans la généralisation de la mobilité internationale des étudiants, dans l'internationalisation des parcours professionnels ou, phénomène plus mineur, dans l'apparition d'une expatriation à l'occasion de la retraite. Le rapport s'attache à mesurer ce que l'expatriation révèle de la compétitivité et de l'attractivité de la France, sujet qui nécessite, selon les auteurs, une vigilance accrue (compte tenu des enjeux industriels, financiers et fiscaux). Rappelant que les 2 millions de Français expatriés constituent un atout pour la France, la dernière partie du rapport présente des recommandations visant à favoriser la mise en place d'une véritable « politique diasporique ».

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 658 pages

Revenir à la navigation