Sélection de rapports : L'accompagnement des malades en fin de vie

Dans son avis rendu public le 13 septembre 2022, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) aborde les questions éthiques générées par l’application du droit actuel dans les différentes situations de fin de vie. Les réflexions du CCNE reposent sur la conciliation de deux principes fondamentaux : le devoir de solidarité envers les personnes les plus vulnérables et le respect de l’autonomie de la personne. Si la législation devait évoluer, le CCNE considère « qu’il existe une voie pour une application éthique d’une aide active à mourir, à certaines conditions strictes, avec lesquelles il apparait inacceptable de transiger ». À l’occasion de la publication de cet avis la BRP vous propose une sélection de rapports depuis 2016, date de la loi « Claeys-Leonetti » créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie.