Crise sanitaire et confinement, marqueurs de la place des femmes dans la société

Implication des femmes dans les métiers de soin au sein des hôpitaux et des Ehpad, présence des femmes dans les médias, répartition des tâches domestiques... Le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) s'interroge sur ce que révèle cette période de confinement sur la place des femmes dans la société .

3 minutes
©herraez - stock.adobe.com

Alors que de nombreuses femmes sont souvent en première ligne pour soigner les malades dans les hôpitaux mais aussi pour prendre soin des personnes âgées dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), une note du 14 avril 2020 du HCEfh revient sur cette période de confinement en tant que révélateur des rôles sociaux des femmes et des hommes.

Des femmes très présentes dans certains métiers

Le Haut Conseil souligne que les femmes sont souvent en contact avec les malades en tant qu'infirmières, aides soignantes ou en tant que personnel assurant la restauration ou le ménage dans les hôpitaux et les Ehpad. Elles sont aussi très présentes comme caissières dans les supermarchés ou dans les magasins de détail en lien direct avec le public.

Néanmoins, rappelle le Haut Conseil, il s'agit de métiers fréquemment sous-évalués voire infériorisés et occupés souvent par des travailleuses précaires qui précisément assurent, en cette période de pandémie, de nombreuses fonctions prioritaires.

Des questions sur la représentation des femmes dans les médias

Alors qu'un certain nombre d'expertes siègent à l'Académie des sciences ou à celle de médecine, le Haut Conseil regrette la présence moins importante de femmes expertes sur les plateaux des différents médias en cette période de crise sanitaire.

Les postes à responsabilité dans les hôpitaux sont certes plus souvent occupés par des hommes, mais selon le HCEfh, les médias devraient davantage mettre en valeur les avis de femmes qualifiées et mieux les associer aux différents débats en cours.

Mais aussi des questions sur la répartition des tâches domestiques

Pendant le confinement, de nombreux parents se retrouvent à partager un quotidien où il faut souvent concilier tâches domestiques, soin des enfants et éducation. Cette "charge mentale" supplémentaire peut s'avérer de plus en plus difficile à assurer au fil des jours de confinement d'autant qu'elle peut être couplée au télétravail des parents.

Face à cette situation inédite, ce huis clos conjugal pousse-t-il à un plus grand partage des tâches ? Ou bien conforte-t-il les rôles sexués, les femmes se retrouvant à gérer la part essentielle de la "charge mentale" alors que les hommes, aux métiers souvent mieux rémunérés ou considérés comme plus importants, se consacreraient entièrement à leur télétravail ?

Pour le Haut Conseil, la diffusion auprès du grand public de messages préconisant un partage équitable des tâches de la maison entre femmes et hommes serait pertinente en cette période de confinement.