Nouvelle-Calédonie : deuxième référendum prévu le 4 octobre 2020

Après un premier vote organisé le 4 novembre 2018 où 56,40% des électeurs de Nouvelle-Calédonie avaient voté "non" à l'indépendance, un deuxième référendum est prévu pour le 4 octobre 2020.

2 minutes
Sculpture sur bois de Nouvelle-Calédonie, île des Pins.
L'accord, avec le Rassemblement pour la Calédonie dans la République (RPCR) et le Front de libération nationale kanak et socialiste (FLNKS), avait prévu jusqu'à trois votes en cas de victoire du "non". © Zarnell - stock.adobe.com

C'est ce que précise en effet le décret de convocation des électeurs présenté au Conseil des ministres du mercredi 24 juin 2020. Initialement fixée au 6 septembre 2020, la date du deuxième référendum a été repoussée au 4 octobre 2020 à la suite de la crise sanitaire liée au COVID-19.

 

 

Un deuxième référendum prévu par l'accord de Nouméa de 1998

L'accord de Nouméa, signé le 5 mai 1998, par le gouvernement français, le Rassemblement pour la Calédonie dans la République (RPCR) et le Front de libération nationale kanak et socialiste (FLNKS) avait en effet prévu jusqu'à trois votes en cas de victoire du "non" au référendum d'autodétermination.

Ainsi, comme lors du premier vote qui s'était déroulé le 4 novembre 2018, la question à laquelle les électeurs inscrits sur la liste électorale spéciale répondront "oui" ou "non" sera la suivante : "Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ?"

Par ailleurs, le décret présenté au Conseil des ministres du 24 juin 2020 établit également les modalités d’organisation du scrutin, en application de la loi organique du 19 mars 1999 relative à la Nouvelle-Calédonie. Le régime de procurations spécifiques et la mise en place de lieux de vote délocalisés à Nouméa pour les électeurs de la province des îles sont reconduits avec quelques améliorations de procédure souhaitées par le 19e comité des signataires de l'accord de Nouméa qui s'était réuni le 10 octobre 2019 (décret du 14 février 2020 concernant l'organisation de la consultation sur l'accession à la pleine souveraineté de la Nouvelle-Calédonie).

De même, les modalités d’organisation et de contrôle du scrutin sont fixées pour l’essentiel sur celles mises en place pour la consultation du 4 novembre 2018.

 

Les résultats du premier référendum

Le 4 novembre 2018, sur 174 999 inscrits, 141 099 électeurs avaient voté parmi lesquels 56,40% avaient voté "non" à l'indépendance et 43,60% "oui".

Pour pouvoir voter, il fallait être inscrit notamment sur la liste électorale spéciale pour le référendum où les critères d'inscription étaient plus restrictifs que sur la liste électorale générale afin de limiter le droit de vote d'habitants installés récemment en Nouvelle-Calédonie.