Hommage national à l'enseignant Samuel Paty

Un hommage national est rendu à Samuel Paty mercredi 21 octobre 2020 à 19h30 à Paris dans la cour de la Sorbonne. La Nation veut ainsi rendre un hommage à ce professeur d'histoire-géographie victime d'une attaque terroriste le vendredi 16 octobre 2020.

Temps de lecture  2 minutes

Façade de la Sorbonne
L'hommage national à l'enseignant assassiné doit se dérouler dans la cour de la Sorbonne. © Pascale Gueret . Stock-adobe.com

Une circulaire du 20 octobre 2020 du Premier ministre prévoit la mise en berne des drapeaux sur tous les bâtiments publics ce mercredi 21 octobre. Cette circulaire s'inscrit aussi dans l'hommage de la Nation à la mémoire de cet enseignant de collège assassiné à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).

Un hommage national à la Sorbonne

Alors que les hommages nationaux se déroulent souvent aux Invalides, l'hommage national à l'enseignant assassiné doit se dérouler dans la cour d'honneur de l'université de la Sorbonne. En novembre 2015, la Sorbonne avait également été choisie par le président François Hollande pour observer la minute de silence en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre.

Cette cérémonie réunit notamment le président de la République, le Premier ministre, le gouvernement, les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat mais aussi une centaine d'élèves de différents établissements d'Île-de-France.

Avant cette cérémonie, la Légion d'honneur sera remise à titre posthume à l'enseignant. Il s'agit de la plus haute distinction française. Elle récompense les mérites rendus à la Nation.

 

Quelle différence avec les journées de deuil national ?

Lors du décès de personnes dans des circonstances marquantes, le président de la République peut signer un décret de deuil national. C'est le Premier ministre qui en fixe la durée. En général, les drapeaux sont mis en berne sur les bâtiments publics. Le Premier ministre peut également demander l'organisation d'une minute de silence.

Par ailleurs, des journées de deuil national peuvent être décretées en cas de décès du président de la République dans l'exercice de ses fonctions.

La dernière journée de deuil national remonte au 30 septembre 2019 après la mort de l'ancien président de la République Jacques Chirac.