Usages numériques : quelles pratiques en 2020 ?

L'Arcep et le CSA, deux autorités de régulation dans le champ de la communication et de l'audiovisuel, publient un état des pratiques, en 2020, en matière de consultation de contenus numériques. Ce premier "référentiel" est marqué par une forte hausse de la consultation de contenus audiovisuels pendant le premier confinement lié à la pandémie.

Usage quotidien du web à la maison, bien installé sur des coussins.
Neuf Français sur dix sont aujourd'hui connectés à Internet et en ont un usage quotidien. Et le smartphone reste l'outil de prédilection pour se connecter (51%) devant l'ordinateur (31%) et la tablette (6%). © dream@do - stock.adobe.com

Dans les foyers, la télévision reste le support privilégié pour le visionnage de contenus audiovisuels, en particulier s'agissant de programmes en direct, même si elle est de plus en plus concurrencée par le smartphone, l'ordinateur ou la tablette chez les plus jeunes. Parmi les nouvelles fonctionnalités offertes avec la télévision connectée (82% des cas), une récente étude cite le rattrapage des programmes en replay comme la pratique la plus usitée.

Publiée le 4 janvier 2021 conjointement par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) et l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep), l'étude statistique sur les usages numériques des Français fait observer une progression globale des pratiques d'internet en 2020.

Quel accès à internet ?

Neuf Français sur dix sont aujourd'hui connectés à internet et en ont un usage quotidien. Si 80% des foyers sont équipés en haut ou très haut débit, le smartphone reste l'outil de prédilection pour se connecter (51%) devant l'ordinateur (31%) et la tablette (6%).

Dans le même temps, le haut débit et le très haut débit sont de plus en plus répandus dans les foyers et la consultation de données en 4G sur les appareils mobiles progresse fortement avec six à sept millions d'utilisateurs supplémentaires en deux ans.

 

Quelles pratiques ?

La consultation des services de messagerie est en tête des applications mobiles, devant la navigation pour la recherche d'informations, la fréquentation des réseaux sociaux (Facebook, Snapchat, Instagram...) et les services d'abonnement à des contenus vidéo (Netflix, Disney chanel...) en forte hausse.

Quatre fournisseurs de contenu concentrent 55% du trafic généré par la demande : Netflix, Google, Akamai (à destination des entreprises) et Facebook.

Les pratiques d'achat en ligne sont en progression constante avec 62% de la population des plus de douze ans qui a procédé à un achat en ligne dans les douze derniers mois.

D'autres pratiques émergentes progressent comme le recours aux assistants numériques vocaux (46% de la population), pour consulter la météo ou les informations d'actualité ou la radio numérique (DAB+) qui poursuit son extension avec 25% de la population couverte.

Les effets du confinement

Durant la période de confinement liée à l'épidémie de Covid-19, de mars à mai 2020, l'ensemble des pratiques de consultation de contenus  audiovisuels a fortement progressé, en particulier auprès des 15-24 ans. Dans cette période, l'étude relève :

  • un pic de +111% de consultations de contenus d'actualité et d'informations ;
  • une hausse de 1h12 de temps de visionnage de programmes télévisées ;
  • +45% d'abonnements à des services de vidéos à la demande (VOD).

Si elle s'est dissipée à l'issue du confinement, la consommation de contenus audiovisuels conserve un niveau plus élevé qu'avant le confinement.