Gestion des déchets : un éco-organisme pour lutter contre la pollution due aux mégots

23,5 milliards de mégots de cigarette sont jetés au sol chaque année en France. Ils se retrouvent dans la nature, où ils mettent plus de 12 ans à se décomposer. Chacun d'eux pollue jusqu’à 500 litres d’eau. Une filière pollueur-payeur vient d’être créée pour lutter contre la pollution liée aux mégots et aider les collectivités locales à les gérer.

Mégot de cigarette sur une plage
23,5 milliards de mégots de cigarette sont jetés au sol chaque année en France. © Arminas / Stock-adobe.com

Un communiqué de presse publié en août 2021 par le ministère de la transition écologique annonce la création de l’éco-organisme Alcome, dédié au traitement des mégots et à la prévention de cette pollution.

Les filières pollueur-payeur

En France, celui qui fabrique, distribue ou importe un produit doit prendre en charge sa fin de vie : c’est le principe de la responsabilité élargie des producteurs (REP) ou principe du "pollueur-payeur". Présent dans la loi dès 1975, il n’est réellement appliqué que depuis 1992. Le fabricant et le distributeur doivent financer, organiser et mettre en œuvre des dispositifs destinés à collecter, réutiliser ou recycler les déchets issus de leur produit. Pour cela, ils adhèrent en général à un éco-organisme agréé auquel ils versent une cotisation.

La France compte une quinzaine de filières à REP. Elles concernent notamment les emballages ménagers, les piles, les équipements électriques et électroniques, les médicaments non utilisés et les textiles. La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire du 10 février 2020 a prévu de créer entre 2021 et 2025 une dizaine de filières supplémentaires, dont celle des mégots.

Une filière pour les mégots

L’éco-organisme Alcome été agréé en juillet 2021 pour six ans. Il est chargé de collecter les éco-contributions des industriels du tabac et de les redistribuer aux collectivités territoriales. Celles-ci recevront 80 millions d’euros par an pour financer le ramassage et le nettoyage des mégots. Le cahier des charges de cette nouvelle filière REP prévoit aussi :

  • la distribution de cendriers de poche et de rue afin d’éviter que les mégots ne soient jetés par terre ;
  • le financement de campagnes de sensibilisation sur l’impact environnemental des mégots ;
  • le financement de projets de recherche et développement portant sur des solutions innovantes de collecte et de recyclage des mégots.

L’objectif est de réduire d’au moins 40% en six ans le nombre de mégots abandonnés dans l’espace public chaque année.

 

mots-clés :

En ce moment