Zone euro : la Banque centrale européenne (BCE) relève ses taux de 50 points de base

Pour contrer la forte hausse de l'inflation en zone euro, la Banque centrale européenne (BCE) relève ses taux directeurs de 50 points de base. C'est un tournant monétaire majeur qui met fin à la politique de taux négatifs. À compter du 27 juillet 2022, le taux des opérations principales de refinancement passera à 0,50%.

Pièces et billets en euros et courbe.
Cette hausse des taux directeurs de 50 points de base est une première depuis plus de 11 ans. Et la BCE a d'ores et déjà annoncé une nouvelle hausse pour septembre 2022. © Studio v-zwoelf - stock.adobe.com

Par décision prise le 21 juillet 2022, la Banque centrale européenne (BCE) relève ses trois taux directeurs de 50 points de base, une première depuis plus de 11 ans.

Hausse des taux pour lutter contre l'inflation

La BCE avait annoncé ce relèvement lors de sa dernière réunion en juin, notamment pour lutter contre la forte hausse du taux d'inflation. Le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à 8,6% en juin 2022, contre 8,1% en mai 2022 et seulement 1,9% en juin 2021.

La BCE a réaffirmé son attachement à l'objectif de 2% d'inflation à moyen terme. Elle compte poursuivre la politique monétaire plus restrictive en automne. La lutte contre la flambée des prix n'est pas le seul défi auquel est confrontée la zone euro. La crise énergétique et les difficultés politiques en Italie pèsent sur la confiance et sur les perspectives économiques de la zone. La BCE a alors également approuvé un nouvel instrument pour stabiliser la zone euro en cas de crise de la dette publique.

À compter du 27 juillet 2022, les taux d’intérêt des opérations principales de refinancement, de la facilité de prêt marginal et de la facilité de dépôt seront relevés à respectivement 0,50%, 0,75% et 0,00%.

Un tournant majeur de politique monétaire

Cette décision marque un tournant important de la politique monétaire pour la zone euro qui vivait depuis une décennie avec des taux directeurs historiquement bas, conséquence d'une politique monétaire extrêmement accommodante avec des taux proches de zéro, voire négatifs. La dernière décision sur les taux directeurs datait du 18 septembre 2019. Ce jour, le taux pour le dépôt au jour le jour a été abaissé de -0,40% à -0,50%. Depuis cette date, le taux d'intérêt des opérations principales de refinancement ainsi que ceux de la facilité de prêt marginal et de la facilité de dépôt sont restés inchangés, à respectivement 0%, 0,25% et -0,50%.

Avec le relèvement de juillet 2022, la politique monétaire de la BCE prend la même direction que celle de la Réserve fédérale des États-Unis (Fed, banque centrale américaine) qui avait relevé ses taux dès le mois de mai 2022. Ainsi, le différentiel de taux en défaveur de l'euro se réduit un peu.

Au 1er janvier 1999, lors du lancement de l'euro, le taux pour les opérations principales de refinancement s'élevait à 3%. Il avait atteint son plus haut niveau le 6 octobre 2000 avec 4,75% avant de baisser en deux vagues vers son niveau actuel.