Retraites : le COR prévoit un système déficitaire après les excédents de 2021 et 2022

La 9e édition du rapport annuel du Conseil d'orientation des retraites (COR), publiée le 15 septembre 2022, présente les perspectives actualisées des retraites à l'horizon 2070. Sur le long terme, les nouvelles hypothèses sont globalement plus défavorables. Le COR prévoit un système de retraite déficitaire en moyenne sur les 25 prochaines années.

Assurance retraite. Sécurité sociale
© OceanProd / Stock-adobe.com

En application de la loi du 20 janvier 2014 garantissant l'avenir et la justice du système de retraite, le Conseil d'orientation des retraites (COR) produit, chaque année, un document sur le système de retraite, fondé sur des indicateurs de suivi définis par décret au regard des objectifs énoncés par la loi. Ce rapport pour l'année 2022 a été présenté le 15 septembre 2022

Une dynamique des dépenses de retraite contenue

À l'horizon 2070, le COR observe une faible évolution des dépenses du système de retraite rapportées au PIB.

En 2021, les dépenses de retraite représentent 13,8% du PIB, ce taux devrait rester stable jusqu'en 2027 (13,9% du PIB). De 2028 à 2032, la part des dépenses de retraite dans le PIB pourrait atteindre 14,2% voire 14,7% du PIB, en fonction des scénarios (pour rappel, ce taux était de 14,7% en 2020).

De 2032 à 2070, la part des dépenses de retraite resterait stable voire en diminution malgré le vieillissement de la population. Le COR considère que les effets du vieillissement sont contrebalancés par deux évolutions :

  • l'âge moyen de départ à la retraite qui passe de 62 à 64 ans en raison des réformes déjà votées ;
  • le niveau de vie des retraités qui augmente moins que celui des actifs.

Pour le COR, ces résultats confirment qu'il n'y a pas de dynamique non contrôlée des dépenses de retraite. En revanche, le conseil ne porte pas d'appréciation sur le dimensionnement de la part des dépenses de retraite. "Selon les préférences politiques, il est parfaitement légitime de défendre que ces niveaux sont trop ou pas assez élevés, et qu'il faut ou non mettre en oeuvre une réforme du système de retraite".

Un système de retraite déficitaire

Après des années de déficit, le système de retraite enregistre un excédent de 900 millions d'euros en 2021. Ce bon résultat s'explique essentiellement par le rebond d'activité après la crise sanitaire (la surmortalité liée au Covid-19 a un effet très limité). En 2022, l'excédent devrait s'élever à 3,2 milliards d'euros.

Pourtant, de 2022 à 2032, la situation financière du système de retraite devrait se dégrader. Le COR prévoit un déficit de -0,5 à -0,8 point de PIB. Outre une faible croissance économique, la dégradation serait notamment causée par les mesures d'économie sur la masse salariale de la fonction publique territoriale et de la fonction publique hospitalière car elles ont un effet négatif sur la part des ressources dans le PIB.

Au-delà 2032, le COR prévoit un déficit quel que soit le scénario économique retenu. Le COR souligne toutefois les fortes incertitudes qui entourent les travaux de projection en raison du contexte international.