67% des Européens connaissent le RGPD, un an après son entrée en vigueur

Quel bilan tirer de la première année d’application du règlement général sur la protection des données (RGPD) ? Les citoyens européens connaissent-ils bien ce nouveau règlement et leurs droits ? Un Eurobaromètre spécial sur la protection des données publié par la Commission européenne le 13 juin 2019 fait le point.

2 minutes
Image de concept de sécurité simulant un verrouillage numérique par un cadenas.
Si 60% d’Européens lisent les déclarations de confidentialité, seuls 13% les lisent jusqu'au bout car elles sont trop longues ou difficiles à comprendre. © jijomathai - stock.adobe.com

Des Européens relativement bien informés mais qui exercent peu leurs droits

Selon l’Eurobaromètre publié par la Commission, sur les 27 000 Européens interrogés, 67% ont connaissance du RGPD et 57% sont informés de l’existence d’une autorité publique dans leur pays chargée de la protection des données. Toutefois, seuls 20% savent de quelle autorité il s’agit.

Les Européens sont un peu plus nombreux à avoir entendu parler d’au moins un des six droits garantis par le RGPD sur lesquels ils ont été questionnés. 73% déclarent en être informés. Les droits qu’ils connaissent le mieux sont :

  • le droit d’accéder à ses données personnelles à 65% (18% l’ont déjà exercé et 47% savent qu’il existe) ;
  • le droit de corriger ses données si elles sont erronées à 61% (16% l’ont déjà exercé et 45% savent qu’il existe) ;
  • le droit de s’opposer au marketing direct à 59% (24% l’ont déjà exercé et 35% savent qu’il existe) ;
  • le droit à l’effacement et à l’oubli de ses données personnelles à 57% (13% l’ont déjà exercé et 44% savent qu’il existe).

L’Eurobaromètre montre, en outre, que 62% des personnes interrogées sont préoccupées par le fait qu’elles ne contrôlent pas totalement leurs données en ligne.

Une nouvelle campagne de sensibilisation lancée par la Commission européenne

Le même jour que la publication de l’Eurobaromètre sur la protection des données, la Commission a lancé une campagne de sensibilisation afin "d’encourager les citoyens à lire les déclarations de confidentialité et à optimiser leurs paramètres de confidentialité".

Si 60% d’Européens lisent les déclarations de confidentialité, seuls 13% les lisent jusqu’au bout car elles sont trop longues ou difficiles à comprendre. C’est pourquoi la commissaire pour la justice, les consommateurs et l’égalité des genres, Vera Jourová, a invité de nouveau l’ensemble des entreprises en ligne à fournir "des déclarations de confidentialité concises, transparentes et faciles à comprendre pour tous les utilisateurs".

Le RGPD a posé un nouveau cadre juridique en matière de protection des données personnelles des citoyens européens. Il est applicable depuis le 25 mai 2018 dans tous les pays de l’Union européenne (UE).