Bilan Loti de la Ligne à Grande Vitesse Rhin Rhône Branche Est - Phase 1

Auteur(s) : Mireille Viora

Auteur(s) moral(aux) : Conseil général de l'Environnement et du Développement durable

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

La « LGV Rhin Rhône Est phase 1 » s'inscrit dans un projet plus large consistant à relier le grand Est à la vallée du Rhône et mettre en relation stratégique des territoires européens selon trois branches en étoile à partir de l'Est de Dijon. Lors de sa phase de travaux, le projet (140km de ligne nouvelle) a généré près de 120 millions d'euros de retombées (souvent hors de la sphère locale). La création de la LGV ne semble pas avoir eu d'effet sur l'augmentation globale de la population et pas d'effet mesurable en faveur de la création nette d'entreprises et d'emploi. Améliorant l'accessibilité vers d'autres pôles d'emplois dont Paris, Lyon et la Suisse, elle a contribué à des rééquilibrages internes du grand territoire avec une concentration du tissu d'entreprises en faveur des territoires déjà plus attractifs et des grandes villes (Dijon et Mulhouse surtout) bien reliés à la région capitale, alors que les villes moyennes de Haute Saône perdent des liaisons directes avec la capitale et les pôles régionaux. L'effet de polarisation autour des gares nouvelles a été plus important sur le secteur de Belfort Montbéliard TGV que sur celui de Besançon-Franche-Comté TGV. S'agissant d'environnement, 477 engagements sur près de 300 sites concernent la préservation des ressources en eau, des écosystèmes et de la biodiversité, les usages de l'espace et le cadre de vie. Un management environnemental ambitieux garantit la qualité du bilan. Le bilan LOTI ne traite pas la concurrence avec la LGV Est Européenne. Enfin, la croissance du PIB, a engendré un gain de trafic moins important que prévu. 

Revenir à la navigation

Sommaire

Résumé
Liste des recommandations
Introduction

1 L’opération

1.1 La ligne à grande vitesse « Rhin Rhône Est - phase 1 »
1.2 Tracé et consistance de l’opération
1.3 Motivations de l’opération
1.4 Déroulement de la procédure

2 Développement territorial

2.1 La retombée des gains en phase Travaux
2.2 Un effet global sur « le développement » nettement différencié
2.3 Effets sur les « quartiers de gare »
2.4 Développement économique et tourisme

3 Impacts sur l’environnement

3.1 Un effort particulier fourni par le Maître d’ouvrage
3.1.1 … En matière d’études et de traitement de données environnementales
3.1.2 … En matière de suivi des mesures environnementales
3.2 Des thématiques environnementales complètes et bien traitées
3.3 Occupation des sols
3.4 Eau
3.5 Évolution et recolonisation des milieux
3.6 Paysage et bruit

4 Trafic et qualité du service

4.1 Offre de service, consistance de la desserte : écarts entre le prévu et le réalisé
4.2 Évolution de trafic observée et estimée

4.2.1 Trafic observé
4.2.2 Le trafic issu de la modélisation
4.3 Concurrence et report modal
4.4 Qualité de service et temps complet de parcours
4.5 Au final, un trafic moindre que prévu en ex ante

5 Bilan socio-économique et financier

5.1 Coûts de construction, d’exploitation et financements
5.1.1 Rappel sur le financement
5.1.2 Coûts de construction
5.2 Bilan socio-économique
5.3 Tests d’actualisation du calcul du bilan socio-économique

6 Bilan Carbone

6.1 Une démarche innovante
6.2 Premiers résultats et écarts avec les « prévisions »
6.3 Le temps de « neutralité carbone » du projet
6.4 Une démarche à affiner et à affirmer


Conclusion
Annexes

 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 50 pages

Édité par : Ministère de la transition écologique

Collection :

Revenir à la navigation