Le transport de voyageurs en France - État des lieux des mobilités à longue distance avant la COVID-19

Auteur(s) moral(aux) : Autorité de Régulation des Transports

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Date de remise :

Temps de lecture > 30 minutes

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Dans ce premier rapport sur le transport de voyageurs en France, l’Autorité de régulation des transports propose une analyse des mobilités à longue distance et d’une partie des mobilités quotidiennes entre 2017 et 
2019, avant la crise sanitaire liée à l’épidémie de la Covid-19.
Cette analyse a un double objectif :

  • permettre d’étudier l’évolution globale des marchés sectoriels, notamment ceux sur lesquels l’Autorité dispose d’un périmètre de compétences (soit la quasi-totalité des modes nécessitant un droit d’accès pour l’usager, du véhicule particulier sur autoroutes concédées aux transports collectifs ferroviaire, aérien et routier, notamment sur les services commerciaux) ;
  • accompagner l’approfondissement de la connaissance des évolutions des comportements de mobilité, contribuant ainsi à objectiver le débat public et à éclairer les décisions publiques.
Revenir à la navigation

Sommaire

SYNTHÈSE 
AVANT-PROPOS 
AVERTISSEMENT
 

01 État des lieux du transport de voyageurs 

Le transport de voyageurs en France reste largement dominé par les véhicules particuliers, l’action du régulateur des transports portant sur la quasi-totalité des services commerciaux de transports
La compréhension fine des facteurs influençant les comportements de mobilité nécessite de mobiliser plusieurs indicateurs, parmi lesquels la distance et les unités urbaines apparaissent comme des segmentations importantes
Les services commerciaux assurent 84 % du transport collectif sur des Origines/Destinations de plus de 100 km 

02 Les transports interurbains 

La distance parcourue détermine la zone de pertinence des modes de transports : l’offre et la demande des modes les plus rapides se concentrent sur les distances les plus grandes
La qualité de l’accès à l’offre de transports longue distance est variable selon la localisation géographique : plus un mode est rapide, plus il est difficile d’accès 
Les services de transport interurbains classiques coûtent au voyageur plus du double de leurs équivalents à bas prix 

03 Les transports du quotidien : le cas du transport pendulaire domicile-travail 

Le poids des transports collectifs dans les déplacements domicile-travail s’accroît avec la taille de l’unité urbaine de résidence, tandis que celui des modes doux décroît 
La distance à parcourir est un facteur important de choix modal ; la présence d’une offre de transports collectifs
ne constitue en revanche pas un facteur suffisant pour déterminer le choix modal
Les critères socio-professionnels, reflets du lieu de résidence et d’emploi, influencent relativement peu les modes de déplacements 

ANNEXES
Annexe 1 Milliards de voyageurs.km en 2019 et leur répartition selon la distance 
Annexe 2 Méthodologie 
Annexe 3 Table des sigles et abréviations 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'étude

Pagination : 48 pages

Édité par : Autorité de régulation des transports

Collection :

Revenir à la navigation