Rapport d'information (...) en conclusion des travaux d'une mission d'information constituée le 3 mars 2021 sur la stratégie de la France et de l'Europe à l'égard de la Chine

Auteur(s) moral(aux) : Assemblée nationale. Commission des Affaires étrangères

Présentation

Deuxième économie mondiale, la Chine est devenue un acteur incontournable des relations internationales. Or, la trajectoire de la Chine, portée par une ambition à devenir la première puissance mondiale d’ici 2049 affirmée sans détours par les autorités chinoises et servie par une planification transversale et de long terme, soulève de nombreux enjeux pour la France et pour l’Union européenne.
Le présent rapport présente les caractéristiques et évolutions de la Chine contemporaine, dont découle dans une seconde partie une analyse des relations bilatérales et des dynamiques en cours ainsi qu’une série de recommandations portant sur les différents aspects de ces relations.
En effet, une bonne connaissance de la Chine contemporaine apparaît comme un préalable indispensable à toute politique.

Revenir à la navigation

Sommaire

SYNTHÈSE DU RAPPORT
RECOMMANDATIONS DES RAPPORTEURS 
INTRODUCTION 

I. LA CHINE, UNE PUISSANCE STRATÉGIQUE DEVENUE INCONTOURNABLE

A. UN OBJECTIF POUR 2049 : DEVENIR LA PREMIÈRE PUISSANCE MONDIALE
1. Des atouts objectifs et une gouvernance qui s’appuie sur une forte concentration des pouvoirs 
2. Une stratégie de long terme fondée sur la planification 

B. LA STRATÉGIE CHINOISE LIE DE FAÇON CROISSANTE LA POLITIQUE INTÉRIEURE ET L’AFFIRMATION DE LA CHINE DANS LE MONDE 
1. Une présence devenue incontournable sur de nombreux sujets multilatéraux 
2. Une trajectoire qui se projette de façon croissante sur la scène internationale en mobilisant les différents leviers de la politique étrangère
a. Une présence accrue dans les organisations internationales, associée à une ambition d’exportation normative 
b. Une politique étrangère qui associe soft et hard power 

C. LES ÉVOLUTIONS DE LA CHINE S’INSCRIVENT DANS UN CONTEXTE GÉOPOLITIQUE EN MUTATION, OÙ L’ASIE OCCUPE UNE PLACE CENTRALE 
1. La rivalité sino-américaine est devenue une donnée géopolitique structurante
a. La Chine apparaît aujourd’hui comme le principal adversaire des États-Unis, avec qui elle entretient pourtant des relations commerciales toujours plus
importantes
b. La situation de Taïwan, « endroit le plus dangereux de la planète », occupe une place centrale dans les tensions sino-américaines 

2. La Chine apparaît comme l’un des principaux facteurs explicatifs de l’importance acquise par l’Asie dans les équilibres géopolitiques mondiaux ....... 50
a. La Chine est au cœur de la région « Indopacifique », désormais pleinement intégrée à la politique étrangère de la France
b. La portée de l’impact du pivot global vers l’Asie sur les relations transatlantiques reste à définir 

II. LA NÉCESSITÉ DE RÉÉQUILIBRER LES RELATIONS BILATÉRALES AVEC LA CHINE : UN ENJEU FRANCO-EUROPÉEN POUR MIEUX PROMOUVOIR NOS INTÉRÊTS

A. DU POINT DE VUE NATIONAL COMME EUROPÉEN, LES RELATIONS BILATÉRALES AVEC LA CHINE SE STRUCTURENT PROGRESSIVEMENT 
1. Au niveau européen, un référentiel commun a pu être adopté concernant la Chine
2. La relation franco-chinoise, qui couvre de nombreux domaines, a été élevée au rang de « partenariat stratégique global » 
a. Sur les questions multilatérales, un partenariat prioritaire dont les contours doivent être clairement délimités
b. La diplomatie culturelle, axe de coopération bilatérale entre partenariat, concurrence et rivalité
c. La relation franco-chinoise s’appuie aussi sur des échanges directs entre acteurs de la société civile aptes à favoriser la compréhension mutuelle 

3. Les relations commerciales occupent une place prépondérante dans les échanges bilatéraux, au plan national comme européen
a. Pour la France, la Chine représente d’importantes opportunités économiques mais aussi le premier déficit commercial
b. Pour l’Union européenne, la Chine est devenue un partenaire commercial majeur

B. RÉÉQUILIBRER LES PARTENARIATS ET METTRE EN ŒUVRE UNE VISION STRATÉGIQUE SUR LA CHINE 
1. Les relations bilatérales avec la Chine ont fait l’objet d’une prise de conscience progressive plaidant pour une réciprocité renforcée, tout particulièrement dans le secteur commercial 
a. Répondre aux investissements chinois en Europe 
b. Réduire notre dépendance économique et commerciale
c. Rétablir des conditions de concurrence équitables 

2. La France doit œuvrer pour l’adoption d’une vision stratégique de la Chine, au sein d’une Union européenne qui doit pouvoir afficher son autonomie et son unité sur la question chinoise 
a. Face à la Chine, l’unité et la cohérence de l’Union européenne ont pu être fragilisées et doivent aujourd’hui être une priorité
b. L’unité de l’Union européenne doit aussi s’afficher face à la rivalité stratégique sino-américaine

3. Ce rééquilibrage stratégique doit s’accompagner de moyens renforcés pour améliorer notre connaissance et appréhension de la Chine

EXAMEN EN COMMISSION
ANNEXE N° 1 : LISTE DES PERSONNES AUDITIONNÉES PAR LES RAPPORTEURS
ANNEXE N°2 : CARTE DE LA CHINE
ANNEXE N°3 : LISTE DES ABRÉVIATIONS ET ACRONYMES UTILISÉS DANS LE RAPPORT 
ANNEXE N 4: LETTRES 

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport parlementaire

Pagination : 175 pages

Édité par : Assemblée nationale

Collection : Documents d'information de l'Assemblée nationale

Revenir à la navigation