Evaluation de l'impact de la loi du 18 janvier 2013 relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement sur les établissements publics de santé

Auteur(s) moral(aux) : Inspection générale des Finances - Inspection générale des Affaires sociales - Conseil général de l'Environnement et du Développement durable

Consulter nos sélections de rapports publics

En savoir plus

Date de remise :

Temps de lecture > 30 minutes

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

La mission visait à évaluer l'impact sur les établissements de santé de la loi n° 2013-61 du 18 janvier 2013 relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social. La situation financière du secteur hospitalier public justifie l'attention portée à des sources de financement complémentaires. En zone « tendue » en termes de logement, les établissements présentaient un taux d'endettement élevé et des capacités d'autofinancement réduites. L'application de la loi pourrait mettre en péril la réalisation des projets d'investissement pour moderniser et adapter l'offre de soins hospitaliers. La mission recommande donc sa mise en oeuvre adaptée. En termes de gouvernance, elle émet des recommandations visant à renforcer le rôle des agences régionales de santé (ARS). Elle propose un dispositif de plafonnement de la décote à 30% de la valeur de référence pour les cessions consenties par les établissements. Enfin, elle soumet à la réflexion deux pistes visant à concilier la mise en oeuvre des deux politiques publiques : le déploiement de quotas de réservation assortis de clauses de fonctions et le développement de baux emphytéotiques sur le domaine privé des établissements publics de santé.

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport d'inspection

Pagination : 220 pages

Collection :

Revenir à la navigation