Déconfinement : la France rouvre ses frontières à compter du 9 juin 2021

La France entame la troisième phase du déconfinement le 9 juin avec la réouverture de ses frontières aux voyageurs. Vaccination, quarantaine, tests PCR ou antigéniques... Quelles sont les règles à respecter pour venir en France et pour voyager à l'étranger cet été ?

Avion en phase d'atterrissage.
Pour les pays classés verts, la France ne demande plus de motif impérieux de visite. Les voyageurs vaccinés peuvent venir en France sans faire de test de dépistage. © Geoffroy van der Hasselt/AFP

La stratégie de réouverture des frontières du gouvernement détaille les conditions d'entrée et de sortie des voyageurs sur le territoire français à compter du 9 juin 2021. Ces règles diffèrent selon la situation sanitaire des pays, classés par couleur (vert, orange et rouge) :

  • dans les pays verts, la circulation du virus est faible et sans variants préoccupants recensés ;
  • dans les pays oranges, la circulation du virus est active, mais sans variants préoccupants recensés ;
  • dans les pays rouges, la  circulation du virus est active avec la présence de variants préoccupants.

Quelles règles aux frontières françaises ?

Pour venir en France

Pour les pays verts, la France ne demande plus de motif impérieux de visite. Les voyageurs vaccinés peuvent venir en France sans faire de test de dépistage. Les personnes non-vaccinées doivent présenter à l'embarquement un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures.

Pour les pays oranges, un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique négatif de moins de 48 heures est exigé si les voyageurs sont vaccinés. Ceux qui ne sont pas vaccinés doivent avoir un motif impérieux pour entrer en France, présenter un test de dépistage négatif à l'embarquement et respecter un auto-isolement de sept jours à l'arrivée.

Pour les pays rouges, les voyageurs, vaccinés ou non, ne peuvent venir en France qu'en cas de motif impérieux. Ils doivent présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48 heures, réaliser un test antigénique à l'arrivée et une quarantaine obligatoire de dix jours contrôlée par les forces de sécurité. Pour les personnes vaccinées, cette quarantaine est réduite à un auto-isolement de sept jours.

Les voyageurs français sont soumis aux mêmes contraintes que les touristes étrangers pour leur retour en France.

Pour voyager à l'étranger

Ce sont les règles du pays de destination qui s’appliquent. Les Français peuvent voyager sans contraintes dans les pays verts. En revanche, il faut être vacciné pour se rendre dans les pays oranges, sauf en cas de motif impérieux (décès d'un membre de la famille en ligne directe, urgence médicale vitale, participation à un programme d'échange universitaire...). Le gouvernement déconseille fortement les voyages à destination des pays rouges, même si il est possible de s'y rendre également sur motif impérieux.

Les vaccins admis par la France

Il s'agit de ceux reconnus par l’Agence européenne du médicament (EMA) : Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson.

Les voyageurs doivent présenter un parcours vaccinal complet, soit :

  • deux semaines après la deuxième injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
  • quatre semaines après l'injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson) ;
  • deux semaines après l'injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid-19 (une seule injection nécessaire).

Les voyages au sein de l'Union européenne

Pour voyager au sein de l'Union européenne, il n'est pas nécessaire de justifier du motif de son déplacement. La plupart des pays européens ont rouvert leurs frontières, notamment la Grèce, la Croatie, l'Italie, l'Espagne ou encore le Portugal, avec des règles différentes dans chaque pays. Le vaccin suffit pour voyager en Espagne ou en Grèce, mais les voyageurs vaccinés doivent également fournir un test de dépistage pour se rendre en Italie par exemple.

A compter du 1er juillet, le certificat numérique européen servira à faciliter les déplacements au sein de l'UE et permettra de justifier d'une vaccination contre la Covid-19, d'un test négatif ou d'une immunité à la suite d'une infection. Les États pourront néanmoins imposer des restrictions supplémentaires aux titulaires de ce certificat (quarantaine, autoconfinement, tests de dépistage) dans des circonstances exceptionnelles.

L'Union européenne a mis en place un portail avec des informations complètes sur la situation sanitaire et les règles de déplacement dans tous les États membres.