Le Conseil de l'UE définit les objectifs d'une diplomatie numérique

Alors que de nouvelles règles européennes en matière de numérique entrent en vigueur, un bureau de l'UE ouvre le 1er septembre 2022 à San Francisco aux États-Unis, épicentre du numérique. L'Union européenne entend faire de la diplomatie numérique une composante majeure de son action extérieure.

Image d'illustration
© Tanaonte / Stock-adobe.com

Le Conseil des Affaires étrangères de l'UE a rendu, le 18 juillet 2022, ses conclusions sur la stratégie de l'UE en matière de diplomatie numérique.

Les technologies numériques accélèrent la diffusion de la puissance, longtemps aux mains des seuls États par la diplomatie traditionnelle. Elles peuvent modifier les rapports de force géopolitiques et jouent un rôle majeur dans les relations internationales.

Parallèlement à la définition d'objectifs pour la diplomatie numérique, l'Union européenne vient d'adopter deux règlements qui visent à réguler l'espace numérique : le règlement sur les marchés numériques (DMA) et le règlement sur les services numériques (DSA).

Pour une démarche européenne concertée face aux défis du numérique

L'Union européenne entend faire de la diplomatie numérique une composante majeure de son action extérieure.

Le Conseil de l'UE invite les États membres, la Commission et le Haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune à agir de façon cohérente face aux défis que posent les nouvelles technologies.

Un alignement entre les institutions européennes en matière de diplomatie numérique est nécessaire pour permettre à l'UE de promouvoir au niveau mondial son approche "centrée sur l'humain" en matière de technologie. L'UE fonde sa diplomatie numérique sur le respect et la promotion des droits de l’Homme, des libertés fondamentales et du principe démocratique. 

Les actions intérieures et extérieures des États membres ainsi que ses politiques en matière de numérique, d'informatique et de lutte contre les cyber-attaques doivent également être coordonnées.

Un positionnement international stratégique

Les conclusions énoncent les intentions de l'UE en matière de diplomatie numérique:

  • conforter le modèle réglementaire de l'UE en créant des coalitions sur les questions numériques ;
  • mettre en place des programmes de formation de "diplomates numériques" ;
  • renforcer la coordination avec les Nations unies et d'autres instances multilatérales.

Le Conseil renouvelle ses inquiétudes sur le phénomène croissant de désinformation en provenance de l'étranger en déclarant que l'invasion de l'Ukraine par la Russie a renforcé les "techniques d'ingérence employées par la Russie." Il approuve la mise en place de mesures contre les "acteurs de manipulation de l'information et de l'ingérence étrangères".

Dans le cadre de cette diplomatie numérique, l'UE ouvre un bureau à San Francisco le 1er septembre 2022. Il doit s'employer à entretenir des "relations constructives" avec les grandes entreprises de la technologie américaines (notamment les Gafam).