Présentation

Après avoir rappelé l'installation de la Commission nationale contre les violences envers les femmes, le 29 janvier 2002, le rapport analyse le système de la prostitution et son contexte géopolitique et regrette la position abolitionniste de la France. Il définit la prostitution comme une violence à l'encontre des femmes, reconnaît la difficulté et la nécessité de briser le silence", de faire la différence entre la "violence chaude" et la "violence froide", montre que l'acte sexuel marchand est la clef de voûte de la persistance de l'inégalité entre les femmes et les hommes. Il rappelle l'historique et la fragilité de la Convention du 2 décembre 1949 adoptée par l'ONU "pour la répression de la traite des êtres humains et de l'exploitation de la prostitution d'autrui". Il émet des recommandations, notamment pour la prévention de la prostitution et l'accompagnement des victimes, la coopération internationale pour le démantèlement des réseaux, la sensibilisation des professionnels de la santé."

Revenir à la navigation

Fiche technique

Type de document : Rapport officiel

Pagination : 42 pages

Collection :

Revenir à la navigation